Hypertension artérielle : quels traitements ?

Le traitement de l'hypertension artérielle a beaucoup progressé ces dernières années, avec la compréhension plus intime des mécanismes qui gèrent la tension artérielle. Globalement, on peut distinguer deux domaines. D'une part l'hygiène de vie et les mesures diététiques, d'autre part les traitements par médicaments. La combinaison de ces différentes règles de vie et traitements contre l'hypertension permettent actuellement de prendre en charge de façon satisfaisante la plupart des cas de figure.
Publicité

Quelles règles hygiéno-diététiques en cas d'hypertension ?

On entend par là les règles de vie et conseils non médicamenteux permettant une amélioration de l'état de santé.

Perte de poids

En ce qui concerne l'hypertension artérielle cela passe d'abord par la perte de poids. On sait en effet qu'il y a une relation directe entre le poids et l'hypertension artérielle. En maigrissant, on améliore également d'autres facteurs aggravant les conséquences vasculaires de l'hypertension artérielle, comme le taux de cholestérol et le diabète. Il est nécessaire d’adopter une alimentation saine et équilibrée, riche en légumes, en fruits et pauvre en graisses saturées (animales et industrielles).

Moins de sel

Toujours sur le plan diététique, on diminue la ration quotidienne de sel. Le sel est un ion. A ce titre il a la particularité d'attirer l'eau et sa présence en trop grande quantité dans le sang augmente le volume sanguin et aggrave l'hypertension.

Arrêt du tabac

Sur le plan des facteurs aggravant les problèmes vasculaires liés à l'hypertension, le tabac est bien évidemment à proscrire.

Activité physique

Publicité
Publicité

En ce qui concerne l'hygiène de vie d'une façon générale, il est conseillé d'avoir une activité physique régulière et de diminuer globalement les facteurs de stress qui causent ou aggravent les phénomènes d'hypertension.

Ces règles hygiéno-diététiques sont recommandées à tous les hypertendus, quel que soit leur niveau de tension artérielle et même s’ils suivent en parallèle un traitement médicamenteux. Autrement dit, c’est le traitement de première intention et aussi le traitement de base indispensable à tous les stades de la prise en charge.

Les traitements médicamenteux de l'hypertension

Côté mécanisme

Pour résumer les mécanismes qui sont impliqués dans les variations de la pression artérielle, on peut dire qu'il existe un niveau « central » de régulation (au niveau du cerveau), qui modifie à distance la dilatation ou la contraction des vaisseaux, un niveau inférieur qui est la pompe cardiaque et le niveau terminal que sont les vaisseaux sanguins.

Si le contenant (les vaisseaux sanguins) se réduit alors que le contenu (le volume sanguin) reste le même, la pression artérielle augmente. De la même façon, si le volume sanguin augmente sans augmentation parallèle du volume vasculaire, la pression augmente également.

Les diurétiques thiaziques

Les médicaments antihypertenseurs les plus anciens sont les diurétiques qui augmentent l'élimination de l'eau et des ions (sodium, potassium) au niveau rénal. Le volume sanguin diminue alors ainsi que la pression.

Les autres antihypertenseurs

D'autres médicaments sont dits antihypertenseurs centraux, ils agissent directement au niveau du cerveau. Les bétabloquants agissent en ralentissant le rythme cardiaque ce qui diminue le volume d'éjection de la pompe cardiaque et fait baisser la pression.

Les vasodilatateurs

Ils agissent en augmentant le calibre des vaisseaux (ce qui augmente le contenant par rapport au contenu). Dans cette catégorie sont classés les « alpha-bloquants » et les vasodilatateurs « directs ».

Les « anti-calciques »

Ils sont un peu à part car ils ont une activité de vasodilatation et également d'autres mécanismes d'action au niveau cardiaque.

Enfin on peut mettre à part les « inhibiteurs de l'enzyme de conversion et les antagonistes de l'angiotensine II » qui empêchent la production d'une hormone augmentant habituellement la pression artérielle. Les antagonistes de l’angiotensine II (ARA-II ou sartans) sont les plus récents. Très bien tolérés, ils bloquent directement des récepteurs de l’angiotensine II, mais sont proches des inhibiteurs de l'enzyme de conversion.

 
Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Lundi 03 Décembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 13 Février 2014 : 09h20