Huile essentielle : faut-il la choisir bio ?

© Istock
Parmi les médecines douces ayant le vent en poupe se trouve l’aromathérapie. Mais pour que cette approche naturelle soit efficace, encore faut-il utiliser les bonnes huiles essentielles. Définissons ce qu’est une "bonne" huile essentielle, et voyons si les huiles essentielles bios sont à privilégier.
Publicité

Huile essentielle : définition des bons produits

Pour reconnaître les bonnes huiles essentielles, il faut s’intéresser à leurs étiquettes et s'assurer :

- qu’elles sont conditionnées dans un flacon en verre opaque (ce flacon doit en outre être équipé d’un bouchon compte-gouttes) ;

- qu’elles comportent la mention d’huile essentielle (vous aurez ainsi l’assurance qu’il ne s’agit pas d’un parfum ou d’une eau florale par exemple), ainsi que le nom botanique de la plante, la partie utilisée (fleur, feuille, racine…) et son origine géographique;

Publicité
Publicité

- qu’elles ont été extraites à froid par un procédé 100 % naturel (distillation) ;

- qu’elles ne sont pas coupées avec des produits de synthèse (des conservateurs du type parabène par exemple).

Doit-on privilégier les huiles essentielles bios ?

Les huiles essentielles bios sont celles qui sont assurées de ne comporter ni OGM, ni pesticides, ni engrais chimiques. On distingue le label AB validé par le ministère de l’Agriculture, ainsi que les labels annexes HECT (huile essentielle chémotypée) et HEBBD (huile essentielle botaniquement et biochimiquement définie). On aura tendance à privilégier les HE bios pour deux raisons : d’une part parce qu’on est sûr qu’elles ne contiennent aucun produit chimique et qu’elles sont pures (et donc en principe de meilleure qualité et plus efficaces), d’autre part parce que cela suppose qu’elles ont été cultivées dans un respect environnemental.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 03 Septembre 2018 : 10h01