Hormones, règles et contraception : 10 questions, 10 réponses

Hormones sexuelles, estrogènes, progestérone, testostérone, estroprogestatif… Pilule, stérilet, anneau vaginal, implant, patch… On s'y perd facilement. Et vous, savez-vous vous repérer en matière de contraception hormonale ?
PUB

1. La femme produit-elle aussi de la testostérone ?

  • Oui.

En plus des hormones typiquement féminines que sont les estrogènes et la progestérone, la femme produit aussi de la testostérone mais en plus faible quantité. Cette hormone est liée chez la femme au désir et à l'excitation sexuelle.

2. La progestérone et les estrogènes sont-elles les principales hormones sexuelles féminines ?

  • Oui.

Elles sont produites par les ovaires et jouent un rôle dans l'apparition des caractères sexuels féminins, dans la régulation des menstruations et de l'ovulation. Lorsque leur production s'arrête, c'est la ménopause.

3. La contraception d'urgence : est-ce 48 heures maxi après le rapport non protégé ?

  • Non.

Il faut retenir que plus on la prend tôt après un rapport sexuel non protégé, plus cette contraception d'urgence sera efficace. Avec la pilule du lendemain comme Norlevo®, on dit classiquement qu'elle est efficace à 95% si elle est prise dans les 24 heures qui suivent le rapport, puis ensuite à 85% dans les 72 heures, etc. Elle est disponible en pharmacie, sans prescription médicale ni autorisation parentale. Gratuite pour les mineures, elle est remboursée à 65% pour les autres sur prescription médicale du médecin généraliste, du gynécologue. Il existe une autre pilule, dite « du surlendemain », EllaOne®, qui a la particularité de pouvoir être prise durant les 5 jours. Elle est remboursée à 65% par l’Assurance maladie sur ordonnance.

4. Les estrogènes sont-ils produits lors de la première partie du cycle ?

  • Oui.

Après l'ovulation, c'est la progestérone qui est produite en plus grande quantité.

5. « Aménorrhée » est-il le terme médical utilisé pour désigner des règles douloureuses ?

  • Non.

"Aménorrhée" désigne l'absence de règles, comme par exemple pendant la grossesse ou après la ménopause. Les douleurs survenant au moment des règles sont désignées par le mot « dysménorrhées ».

6. Peut-on éliminer les règles en prenant la pilule en continu ?

  • Oui.

Au lieu de faire un arrêt de 7 jours entre deux plaquettes, il suffit d'enchaîner les plaquettes. Parlez-en à votre médecin ou gynécoloque.

7. La contraception par patch diffuse-t-elle les mêmes hormones que la pilule ?

  • Oui.

Au lieu de prendre une pilule estroprogestative chaque jour, laquelle contient une dose hormonale journalière, le patch diffuse en continu les mêmes hormones à travers la peau durant 21 jours.

8. La pilule estroprogestative tend-t-elle à augmenter les saignements ?

  • Non.

Inversement, la pilule estroprogestative tend à diminuer la durée et la quantité des saignements menstruels et à régulariser les cycles.

9. Les métrorragies désignent-elles des saignements survenant entre les règles ?

  • Oui.

Les contraceptions estroprogestatives provoquent parfois des métrorragies. Si elles ne disparaissent pas rapidement, il faut en parler à son médecin.

10. L'anneau vaginal diffuse-t-il les mêmes hormones que la pilule ?

  • Oui.

Qu'il s'agisse de la pilule, du patch ou de l'anneau vaginal, ce sont les mêmes hormones estroprogestatives qui diffusent dans l'organisme.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 04 Août 2006 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 30 Juin 2016 : 19h16