Une hormone, à quoi ça sert ?
Sommaire

La mélatonine, une hormone somnifère naturel

Une fois les derniers rayons du soleil évaporés, la glande pinéale libère de la mélatonine. C’est elle qui met notre corps en mode sommeil. Sa version synthétique est d’ailleurs utilisée pour lutter contre l’insomnie et les effets du décalage horaire.

Autres hormones célèbres, celles dites « thyroïdiennes ». Et pour cause ! La glande thyroïde située à la base du cou, en forme de papillon, ne pèse qu’une vingtaine de grammes. Et pourtant, « les hormones qu’elle fabrique régulent la température du corps, impactent la pression artérielle et le rythme cardiaque, participent au développement cérébral », détaille Valérie Foussier. La liste est longue, et non exhaustive.

Les hormones du côté des femmes

La gent féminine est-elle dirigée par ses hormones ? Une chose est sûre, ces molécules jouent un rôle essentiel à toutes les étapes de la vie des femmes. Les œstrogènes, d’abord, permettent de développer les caractères sexuels secondaires à la puberté, et de les maintenir par la suite : la croissance des seins, l’arrivée des règles, l’apparition des poils pubiens, ou l’élargissement du bassin.

Plus tard, pas de grossesse sans progestérone. Elle décontracte l’utérus, évitant ainsi l’expulsion de l’embryon. Peu avant l’accouchement, son taux chute brusquement. C’est au tour d’une autre hormone d’entrer en jeu : l’ocytocine. Celle-ci va déclencher les contractions et provoquer l’accouchement.

Une fois le bébé dans les bras de sa maman, la prolactine va commencer à stimuler la production de lait, donnant le top départ de l’allaitement. À la ménopause, la production d’œstrogènes s’arrête. Pour certaines femmes, cela s’accompagne d’un cortège de désagréments, bouffées de chaleur en tête. Pour elles, le traitement hormonal substitutif, qui comble cette carence, peut être une solution.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : "Portrait robot d'une hormone", Magazine Côté Santé, N°103, août/septembre 2016.
Sur le même sujet