Grossesse : plantes et homéopathie ne sont pas forcément indiquées

Les médicaments étant contre-indiqués au cours de la grossesse, l’homéopathie et les traitements à base de plantes sont plébiscités par les femmes enceintes pour soulager leurs maux du quotidien. Or même entièrement naturelles, ces solutions « douces » ne sont pas forcément sans danger. Selon la revue Prescrire, nous manquons de preuves de leur innocuité lors de la grossesse.
© Istock

Plantes et homéopathie : manque d’informations chez la femme enceinte

Dans un numéro spécial consacré aux femmes enceintes, la revue Prescrire met en garde contre les risques d'effets indésirables pour la mère et l'enfant à naître, associés à la prise de traitements naturels comme l’homéopathie ou ceux à base de plantes au cours de la grossesse. En effet, tout traitement dont l’efficacité n’est pas avérée ne devrait pas être entrepris. Or à ce jour, les informations disponibles sur les effets de ces traitements sont largement insuffisantes. Les femmes enceintes n’étant pas des sujets chez qui l’on peut mener des expérimentations, les informations actuellement disponibles reposent sur des cas de femmes prenant sans le savoir ou par erreur certains médicaments. C’est ainsi par exemple que l’on sait que le paracétamol est l’antidouleur qui a le moins d’effets secondaires et que les anti-inflammatoires sont contre-indiqués en raison de potentiels troubles cardio-pulmonaires et rénaux chez l’enfant.

En pratique, quels médicaments chez la femme enceinte ?

  • Jamais de médicament sans l’avis du médecin, même à base de plantes ou d’homéopathie.
  • N’utiliser un traitement qu’en cas de vraie nécessité.
  • Éviter les nouvelles plantes vendues sur Internet.
  • Privilégier le paracétamol mais proscrire l’ibuprofène et l’aspirine tout au long de la grossesse.
  • Proscrire également le Dompéridone, médicament contre les nausées et les vomissements.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Prescrire, août 2013, http://www.prescrire.org/fr/3/31/48664/0/NewsDetails.aspx.