Grossesse : le congé de maternité

Le congé de maternité se calcule à partir de la date théorique de l'accouchement. Dans le cas d'une première ou d'une deuxième grossesse par exemple, il se répartit de la facon suivante : 6 semaines avant et 10 semaines après. Il existe cependant quelques particularités à connaître.
PUB

Quand et comment annoncer votre grossesse à votre employeur ?

Sachez qu'il n'y a pas de lien entre la déclaration de grossesse que vous devez faire à la Caisse primaire d'Assurance maladie et celle vis-à-vis de votre employeur.

  • Officiellement, vous devez prévenir votre employeur 15 jours avant votre départ en congé de maternité.

Mais en pratique, votre ventre va s'arrondir beaucoup plus tôt et sera difficile à cacher.

Il est donc préférable de lui annoncer l'événement bien avant, par politesse et aussi pour une question d'organisation.

PUB
PUB
  • Officiellement, vous devez envoyer par lettre recommandée un certificat médical attestant que vous êtes enceinte et indiquer la date prévue d'accouchement.

En pratique, annoncez-lui de vive voix, assez tôt, et au moment que vous jugez le plus opportun.

La durée du congé de maternité

Le congé de maternité se calcule à partir de la date prévue d'accouchement.

Dans le cas d'une première ou d'une deuxième grossesse, votre congé de maternité débute 6 semaines avant la date prévue d'accouchement et se poursuit 10 semaines après la date prévue. Ce qui fait un total de 16 semaines.

Si vous avez deux enfants à charge ou plus, vous disposez d'un total de 26 semaines réparties de la façon suivante : 8 semaines avant la date d'accouchement et 18 semaines après.

Que se passe-t-il si vous accouchez avant ou après terme ?

  • Si vous accouchez avant terme, votre congé postnatal débute quand même à la date théorique de l'accouchement. Votre congé de maternité sera un peu plus long que prévu.
  • Si vous accouchez après terme, le congé postnatal commence à la date réelle d'accouchement. Vous y gagnez donc aussi.
Publié le 07 Juin 2010 | Mis à jour le 27 Novembre 2014
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Site de l'Assurance maladie, www.
Voir + de sources
ameli.fr