Grippe
Echinacée, sureau noir, saule, eucalyptus : les bienfaits des plantes contre les symptômes de la grippe.
Sommaire

Prévention et renforcement du système immunitaire

  • L’échinacée est la plante à recommander pour prévenir les infections car elle est reconnue comme stimulante pour le système immunitaire. On peut aussi également l’utiliser en début de grippe pour renforcer les défenses immunitaires. On trouve facilement l’échinacée dans le commerce, que ce soit sous forme de gélules ou de préparation pour tisanes.
  • Souvent appelé ginseng russe, l’éleuthérocoque est une plante stimulante et adaptogène que l’on conseille pour renforcer les défenses immunitaires en période hivernale. C’est un excellent stimulant général, idéal pour lutter contre la fatigue. La poudre de racine d’éleuthérocoque se trouve généralement sous forme de gélules ou de comprimés.

Combattre la fièvre et l’infection

  • Les fleurs de sureau noir sont utilisées en phytothérapie pour soulager les symptômes du rhume et des infections. Elles sont expectorantes et favorisent la transpiration en cas de fièvre. Des études ont également mis en avant leur bienfait en cas de grippe, avec notamment une réduction de la durée des symptômes (1). À consommer dès le début de l’infection. On leur prête aussi des bienfaits sur les défenses immunitaires. Pour préparer une infusion, utilisez les fleurs séchées et comptez 50 g par litre d’eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes. À boire plusieurs fois dans la journée.
  • L’écorce de saule renferme des flavonoïdes aux effets anti-inflammatoires et du salicoside qui est un précurseur de l’acide salicylique (à l’origine de l’aspirine). Le saule est donc particulièrement recommandé dans les états grippaux pour lutter contre la fièvre et les douleurs (type courbatures) associées au virus.
  • La reine-des-prés est anti-inflammatoire, antalgique et permet de faire baisser la fièvre. De par sa teneur en salicylate, elle est considérée comme « une aspirine naturelle ». Elle est bien mieux tolérée par l’estomac que cette dernière car elle s’active au niveau de l’intestin et ne fluidifie pas le sang. Elle se prête bien aux infusions en raison de son goût agréable. Attention à ne pas faire bouillir la plante pour ne pas détruire les dérivés salicylés. Comptez 50 à 60 g de fleurs (fraîches ou séchées) ou de sommités fleuries pour 1 litre d’eau chaude mais non bouillante.
  • La coriandre est une herbe aromatique dont on connaît la saveur anisée et citronnée. En phytothérapie, elle est considérée comme stimulante et digestive. Son huile essentielle aux propriétés antibactériennes (2) et antiinfectieuses est recommandée pour lutter contre la grippe. En massage, la diluer dans une huile végétale.
  • L’arnica est connue pour lutter contre les douleurs musculaires et les courbatures.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :