Grippe A : le vaccin H1N1 est responsable de narcolepsie

© getty

Avec la grippe A, une campagne de vaccination contre le virus H1N1 a été lancée en 2009. Près de 10 % des Français ont bénéficié de ce vaccin.

Une étude française confirme que les vaccins utilisés, le Pandemrix et le Panenza, ont été responsables d’une soixantaine de cas de narcolepsie.

PUB

Vaccin contre le virus H1N1 : une soixantaine de cas de narcolepsie

Selon une étude financée par l'Agence du médicament (ANSM), sur les 5,7 millions de Français vaccinés durant l’hiver 2009 contre la grippe A (H1N1), une soixantaine de personnes ont développé une narcolepsie. Il s’agit d’un trouble du sommeil se caractérisant par des accès de sommeil irrépressibles et aux conséquences aussi imprévisibles que dangereuses (risque de chute, d’accident de la route…). En Europe, les cas de narcolepsie s’élèveraient à 450.

PUB
PUB

Les deux vaccins sont actuellement mis en cause, le Pandemrix (4,1 millions de personnes vaccinées) et le Panenza (1,6 million, notamment des femmes enceintes et des nourrissons).

Cette étude française confirme les forts soupçons qui avaient déjà été mis en évidence par des études finlandaises, anglaises et irlandaises.

Vers une indemnisation des victimes

Cette association maintenant reconnue entre vaccination contre le H1N1 et narcolepsie devrait aboutir à une indemnisation des victimes. À ce jour, certaines personnes sont en invalidité car reconnues handicapées à 80 %. À noter qu’en 2009, un accord avait été conclu entre l’État et les laboratoires « stipulant qu'en cas d'effets indésirables avérés, ce serait l'État -et non les laboratoires- qui prendrait en charge l'indemnisation des victimes »…

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 16 Septembre 2013 : 12h44
Mis à jour le Lundi 16 Septembre 2013 : 12h58
Source : Dauvilliers Y. et al., 2013 Aug;136(Pt 8):2486-96. doi: 10.1093/brain/awt187, http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23884811.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés