Grippe : l’épidémie de cet hiver a causé 13 000 morts

© Istock

Lors de l'hiver passé, l'épidémie de grippe a provoqué un excès de mortalité plus faible que les années précédentes. En France, 13 000 personnes en sont mortes selon l'Agence nationale de santé publique.

PUB

L'épidémie de grippe  est officiellement terminée. Santé publique France l'a annoncé ce 18 avril. L'occasion de dresser un premier bilan de cette saison grippale. Elle a été moins mortelle que les années précédentes.

Au total, l'excès de mortalité toutes causes est estimé à 17 800 décès. Parmi eux, 13 000 sont directement imputables à la grippe, d'après Santé publique France. Cette mortalité concerne très majoritairement les personnes âgées de plus de 65 ans – qui font partie des populations les plus vulnérables face au virus grippal.

PUB
PUB

Pour rappel, l'épidémie de 2016-2017, particulièrement virulente, avait directement provoqué 14 400 décès. Un nombre comparable à la mortalité observée lors de la canicule de 2003.

Un recul rapide et stable

Certaines régions sont particulièrement touchées par les complications de la grippe : la Corse et l'Occitanie, mais aussi l'Île-de-France et Provence-Alpes-Côte-D'azur (PACA) enregistrent un excès de mortalité supérieur à la moyenne nationale.

© Service de presse

La semaine précédente, huit régions de métropole étaient en alerte orange. Désormais, toutes sont sorties de la phase d'alerte, y compris outre-mer. Depuis le début de la surveillance, près de 2 900 personnes ont développé une forme grave de la grippe, nécessitant une hospitalisation en réanimation.

Cette année, le vaccin antigrippal s'est avéré plutôt efficace, avec une protection estimée à 54 % chez les personnes âgées et 40 % chez les autres personnes à risque (femmes enceintes, personnes obèses, etc).

Selon le Réseau Sentinelles, le recul du virus grippal devrait se poursuivre au cours des prochaines semaines.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés