Grippe aviaire : un foyer en Asie

La grippe aviaire due au virus H5N1 refait parler d’elle en Asie, notamment au Cambodge où elle a fait une sixième victime.

En Chine, ce sont deux cas humains de grippe A (H5N1) qui ont été signalés au sud ouest du pays : contrairement au Cambodge où les victimes sont principalement des enfants, ici, ce sont des adultes qui ont été touchés.

Autre différence : les premiers résultats des enquêtes en cours font état de contacts rapprochés avec des volailles malades ou mortes pour la majorité des petites victimes cambodgiennes, mais pas spécialement pour les malades chinois.

Publicité

Pas d’inquiétude à avoir en Europe

Le virus de la grippe aviaire représente surtout un fléau pour les oiseaux chez qui les pertes se comptent par millions.

Récemment, la grippe aviaire a d’ailleurs été détectée dans un élevage de canards en Allemagne, mais des mesures ont été prises pour cantonner et combattre la propagation du virus et à ce jour, aucun humain n’a été infecté.

Il n’y a par ailleurs strictement aucun risque à consommer du poulet ou des œufs cuits : seuls les contacts étroits avec des animaux malades font encourir un risque potentiel.

En pratique

Comme il n’y a pas eu d’alerte à la grippe aviaire transmissible à l’homme, dans l’hémisphère sud cet été - une donnée qui est un bon reflet des virus que l’on peut s’attendre à voir en circulation dans l’hémisphère nord, en hiver - les infectiologues ne sont pas inquiets. L’hiver 2013 devrait être très calme sur le front de la grippe aviaire en Europe !

Publicité
Publicité

La question se pose donc surtout pour les voyageurs en partance pour l’Asie. Et sur le site officiel de conseils aux voyageurs, il est d’ailleurs stipulé que "de nouveaux cas humains de grippe H5N1 ont été détectés chez des enfants et adultes cambodgiens ayant eu des contacts avec des volailles infectées en janvier et février 2013.

En conséquence, s’il ne paraît pas nécessaire de reporter d’éventuels déplacements au Cambodge, il convient d’éviter les visites d’élevages et de marchés de volailles vivantes et de respecter les mesures habituelles d’hygiène de base". Des mesures simples à prendre …

Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Mardi 19 Février 2013 : 14h06
Mis à jour le Mardi 19 Février 2013 : 16h33
Source : www.diplomatie.gouv.fr - www.medecinedesvoyages.net -www.sante.gouv.fr
PUB
PUB