Greenpeace, témoin du divorce de Ken et de Barbie

Publié le 14 Juin 2011 | Mis à jour le 14 Juin 2011
Auteurs : Paule Neyrat, Diététicienne
PUB

En regardant cette vidéo, vous comprendrez pourquoi Ken et Barbie, c'est fini !

Greenpeace a frappé fort après avoir découvert que les emballages de jeux et de jouets de plusieurs marques étaient composés de mélanges de bois tropicaux venus des forêts tropicales indonésiennes.

PUB
PUB

Il s'est attaqué à Mattel en diffusant cette vidéo sur le Net où Ken décide de quitter Barbie après avoir découvert que, pour être emballée dans une jolie boîte, elle sacrifie les forêts indonésiennes, et dans les régions qui abritent tigres et orangs-outans, en voie de disparition à cause de ce massacre.

La campagne a été lancée à Jakarta, les militants de Greenpeace portant des t-shirts avec l'inscription "Barbaric".

Mattel n'a pas du tout apprécié. Mais devant le buzz, la firme n'a pas pu faire autrement que de déclarer qu'elle allait questionner son fournisseur de pâte à papier en Indonésie. Et elle a demandé à ses sous-traitants de ne plus s'y approvisionner pendant 6 mois, le temps de l'enquête.

Cela dit, pourquoi mettre Barbie en scène comme massacreuse de forêts tropicales et pas Ken ?

Certains y voient comme un relent de sexisme, Barbie pouvant tout aussi bien larguer Ken pour la même raison.

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés