Glaucome : reconnaître les premiers symptômes

© Istock
Pour identifier un glaucome, ses symptômes doivent pouvoir être reconnus. L’idéal est de repérer ses tout premiers symptômes car, en cas de glaucome, le traitement est plus efficace s’il est initié le plus tôt possible, comme c’est le cas pour de nombreuses autres pathologies. En outre, si le nerf optique est atteint, les lésions sont irréversibles, d’où la nécessité d’intervenir rapidement.
PUB

Glaucome: des symptômes généralement tardifs

Il n’est pas toujours aisé de s’apercevoir que la vue baisse car, en cas de glaucome, la diminution de l’acuité visuelle est très progressive, d’autant que les deux yeux ne sont pas concernés de façon égale et que l’œil le moins touché fera en sorte de compenser le plus possible la baisse de vue de l’autre. Cela est vrai dans le glaucome chronique. En revanche, en cas de glaucome aigu, les symptômes sont beaucoup plus marqués. On retrouve dans ce cas une douleur à l’œil, les yeux rouges, une vue floue (parfois avec la sensation de voir des halos autour des lumières telles que les phares par exemple) et parfois même des troubles digestifs (nausées et vomissements). Le glaucome aigu est une urgence médicale.

PUB
PUB

Glaucome: traitement préventif naturel

Pour préserver la santé de ses yeux, il faut surveiller son alimentation. On fera en sorte d’éviter les aliments qui font grimper le taux d’insuline, à savoir les sucres et les céréales (y compris les céréales complètes). Il est également recommandé d’éviter de manger trop de féculents tels que les pâtes, les pommes de terre ou encore le riz. De même, évitez les acides gras trans. Par ailleurs, faites régulièrement de l’exercice. Vous pouvez aussi vous tourner vers des compléments alimentaires tels que les oméga-3.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 04 Septembre 2018 : 16h00