Glaucome : pensez au dépistage dès 45 ans !
Publié le 16 Avril 2007 à 2h00 par Rédaction E-sante.fr

Le glaucome, une maladie qui attaque le nerf optique

Lors de la campagne précédente de prévention du glaucome, 3.264 personnes ont été dépistées et 278 cas suspects ont été recensés. On estime à 400.000 le nombre de personnes qui vivraient avec un glaucome sans le savoir, c'est-à-dire pour lesquelles cette maladie oculaire n'a pas été dépistée. Il faut savoir que cette maladie est très insidieuse. Elle évolue silencieusement jusqu'au jour où elle se manifeste enfin par une diminution du champ visuel. Mais il est alors trop tard pour faire marche arrière car les lésions sont irréversibles. En revanche, nous disposons d'un atout considérable : le dépistage. Celui-ci repose sur quatre examens indolores et rapides :

  • la mesure de la tension oculaire ou tonométrie,
  • la mesure du champ visuel pour évaluer l'étendue du champ visuel et les éventuelles pertes de vision,
  • le fond d'oeil afin d'observer le nerf optique et de déterminer d'éventuelles lésions,
  • la gonioscopie ou mesure de l'angle irido-cornéen dans le but de déterminer le type de glaucome.

Faites-vous dépister !

Ainsi, le seul impératif est de se plier à ce dépistage avant que la maladie ne s'installe. C'est pourquoi les Français sont appelés à prendre en main leur capital vision et à faire contrôler leur vue régulièrement.

10 conseils contre le glaucome

Le Comité de lutte contre le glaucome a formulé 10 conseils :

  • Faites contrôler votre vue régulièrement après 45 ans.
  • Consultez dès 40 ans si un membre de votre famille a un glaucome.
  • Après votre première visite, effectuez une visite tous les deux ans.
  • Consultez un ophtalmologiste. Lui seul peut dépister, déterminer le type de glaucome et prescrire le traitement approprié.
  • Prenez le traitement prescrit par votre médecin, même si vous ne ressentez aucune douleur, et respectez les horaires recommandés par votre médecin.
  • Respectez le nombre des instillations de collyre indiqué sur votre ordonnance.
  • Lisez attentivement les notices explicatives, car certains médicaments peuvent être contre-indiqués en cas de glaucome.
  • Évitez le tabac qui aggrave le risque d'évolution du glaucome vers la cécité.
  • Renseignez-vous auprès de votre médecin sur votre handicap visuel et les risques encourus par la conduite automobile.

www.glaucome.net

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Glaucome
Source : Dossier de presse de la Campagne nationale d'information et de dépistage du glaucome, du 6 avril au 5 mai 2007.