La génétique et nos chiens et chats (2ème partie)
Sommaire

Sensibilité à certains médicaments

Certains médicaments couramment utilisés pour soigner les chiens se révèlent extrêmement toxiques pour certaines races canines. La race principalement concernée est le chien de race Colley, ainsi que les races apparentées (border collie, bearded collie, berger shetland, berger australien, bobtail). Les médicaments pouvant provoquer une intoxication chez ces chiens sont un anti-parasitaire (l'ivermectine), un anti-diarrhéique (le lopéramide) ainsi que certains médicaments anti-cancéreux (doxorubicine, vincristine), bien que ces derniers présentent des effets secondaires importants dans toutes les races de chiens. De nombreux chiens appartenant à cette race (40 à 50% des chiens sont sensibles aux USA, en Australie et en France) présentent une anomalie génétique dans un gène (MDR1). Lorsque ce gène n'est pas fonctionnel, les médicaments décrits plus haut s'accumulent dans le cerveau et peuvent provoquer la mort de l'animal. Certains laboratoires spécialisés proposent, avant l'administration des médicaments potentiellement toxiques, de tester la sensibilité des chiens à risque en recherchant une mutation au niveau du gène MDR1.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : http://www.antagene.com/