Gastro-entérite : la vaccination des nourrissons, c'est toute l'année !

Est-il encore temps de vacciner les nourrissons contre les gastro-entérites à rotavirus ? Absolument ! La vaccination dépend de l'âge du nourrisson et non de la saison. En effet, les rotavirus circulent toute l'année et des épidémies peuvent survenir n'importe quand. Parallèlement, c'est entre 4 et 6 mois que les nourrissons sont les plus vulnérables aux rotavirus et donc susceptibles de souffrir de gastro-entérites très sévères. Alors peu importe la saison, ce qu'il faut c'est vacciner les nourrissons dès l'âge de 2 mois.
PUB

La gastro-entérite est redoutable chez les nourrissons

Chaque année, les rotavirus sont responsables de 300.000 épisodes de gastro-entérites, entraînant 18.000 hospitalisations et 13 à 14 décès chez les enfants de moins de 5 ans. Chez les nourrissons, les diarrhées aiguës, les vomissements et la fièvre peuvent entraîner très rapidement une déshydratation, dont les conséquences sont graves et imposent une hospitalisation. Depuis un an en France, nous disposons de vaccins contre les rotavirus, qui permettent d'offrir aux nourrissons une protection durant la période où ils sont les plus vulnérables. Tous les nourrissons peuvent bénéficier de cette vaccination contre les rotavirus. Il n'est pas question de saison, même si chaque année, la médiatisation de l'épidémie du début de l'hiver peut faire penser que la gastro-entérite ne sévit qu'à cette période. Ce n'est pas vrai, les rotavirus circulent toute l'année et peuvent être à l'origine d'épidémies à tout moment. Ainsi, même si l'épidémie hivernale actuelle décline en France, les nourrissons peuvent encore bénéficier très avantageusement de la vaccination.

PUB
PUB

Les vaccins et le schéma vaccinal

Deux vaccins sont disponibles, le Rotarix® et les Rotateq®. Le premier nécessite deux injections (au 2e et 3e mois), le second trois doses (2e, 3e et 4e mois). Attention, passé 6 mois, il est inutile de faire vacciner les nourrissons, ni même de procéder à un rattrapage. C'est trop tard ! En effet, le risque de survenue des gastro-entérites les plus sévères chez les nourrissons se situe autour de l'âge 4-6 mois. L'acte vaccinal a donc pour objectif d'immuniser les tout-petits entre 4 et 6 mois. Les études d'efficacité montrent cependant que la protection est maintenue au cours des deux premières années de vie de l'enfant.

Publié le 07 Janvier 2008 | Mis à jour le 28 Décembre 2009
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr