La Galette des Rois, c’est aujourd’hui !

Publié le 05 Janvier 2015 | Mis à jour le 06 Janvier 2015
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne

Vous en mangez probablement depuis plusieurs jours mais si vous avez sagement attendu aujourd’hui, voici comment distinguer une galette des rois industrielle d’une galette des rois artisanale. 

PUB

Rien n’oblige le boulanger pâtissier du coin d’indiquer l’origine de sa galette des rois. Or, la majorité de celles vendues ces jours-ci sont industrielles. Il faut beaucoup de temps pour les faire et les boulangers n’en ont pas suffisamment.

Il y en a de très bonnes galettes industrielles, certes, mais on aimerait mieux savoir !

Voici comment faire la distinction.

PUB
PUB

Une bonne galette doit avoir une belle couleur caramel.

Les galettes industrielles sont presque toujours uniquement quadrillées.

Un décor soigné, avec des feuilles, des dessins, est le signe d’une galette artisanale.

Si quand vous la partagez, le feuilletage ne s’effrite pas et que la coupe est nette, c’est aussi une galette artisanale.

Si la galette est trop levée, c’est que la proportion entre le feuilletage et la garniture est déséquilibrée : la galette est sûrement industrielle. En effet, le feuilletage ne revient pas cher, surtout s’il est effectué avec de la margarine plutôt que du beurre, tandis que le prix de revient de la garniture (crème d’amandes mélangée à de la crème pâtissière) est plus élevé.

Dans les galettes artisanales, la garniture est bien onctueuse, généreuse, parfumée.

Vous voilà prévenus !

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés