Les futurs pères devraient aussi arrêter les abus

Les campagnes de prévention qui servent à déconseiller l'usage de drogues, de tabac et d'alcool pendant la grossesse devraient-elles aussi s'adresser aux pères ? Il semble que la conduite de ceux-ci influence dans une certaine mesure celle de la mère. Et pour l'instant, ils ne donnent pas vraiment le bon exemple.

Il faut du soutien pour résister aux dépendances

Les femmes enceintes dont le partenaire continue à user ou à abuser de substances nocives (alcool, tabac, drogues...) ont plus de chance de faire elles-mêmes les mêmes abus. Si les deux partenaires ont l'habitude de boire à l'excès par exemple, il sera plus facile pour la femme d'y renoncer si un vrai changement de style de vie commun s'effectue pendant la grossesse. En ce qui concerne la drogue, la présence de la substance dans le lieu de vie est évidemment un encouragement. Et de toute facon, renoncer à une dépendance pendant la grossesse ne va pas de soi ; c'est une entreprise pour laquelle les femmes ont besoin de tout le soutien de leur partenaire.

Les pères ne changent que rarement leurs habitudes

Une étude américaine s'est récemment penchée sur les habitudes de jeunes hommes et femmes (entre 21 et 24 ans) par rapport au fait que des couples attendaient un enfant ou non. Trois dépendances étaient étudiées : le "binge drinking" (le fait d'absorber de grandes quantités d'alcool en une fois), l'utilisation de marijuana et le tabagisme. Résultat : chez les femmes, le fait d'être enceinte fait diminuer ces trois mauvaises habitudes. Chez les hommes, en revanche, pas de grande différence, sauf une petite diminution dans le tabagisme. Et dans tous les cas, les taux d'utilisation de substances après l'accouchement remontaient rapidement aux niveaux qu'ils avaient connus avant la grossesse.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Jennifer A. Bailey, Karl G. Hill, J. David Hawkins, Richard F. Catalano et Robert D. Abbott, Men's and women's patterns of substance use around pregnancy. Birth, Mars 2008. www.webmd.com