Les Français se portent bien

La santé des Français est bonne bien que des inégalités persistent. Ce sont les conclusions du rapport du Haut Comité à la Santé Publique (HCSP) parues au début du mois de février 2002. Ce rapport établit un état des lieux de la santé des Français par tranche d'âge et doit servir à déterminer les orientations futures en matière de santé.
PUB

D'après le rapport du Haut Comité de santé publique publié le 1er février 2002, la santé des Français est bonne et même s'améliore. Avec une espérance de vie moyenne de 78 ans à la naissance, 75 ans pour les hommes et 83 pour les femmes, la France se classe au 4e rang des pays d'Europe. La mortalité a reculé de 2 % en 2001. A 65 ans, les hommes peuvent espérer vivre encore 16 ans et les femmes 20 ans. C'est un record en Europe !La baisse de la consommation d'alcool et le recul de la mortalité-cardio-vasculaire sont responsables en partie de ces améliorations. Le développement des trithérapies a également beaucoup réduit la mortalité liée au sida.Le rapport du Haut Comité dresse un état des lieux de la santé des Français par tranche d'âge:

PUB
PUB

De 0 à 14 ans

La mortalité infantile a beaucoup baissé en raison d'un recul important de la mort subite du nourrisson. Elle atteint aujourd'hui un taux très bas. Ce recul est le résultat des campagnes d'information préconisant de coucher les bébés sur le dos. Par ailleurs, le rythme des naissances s'est accéléré au cours de l'année 2001.

De 15 à 44 ans

L'état de santé est généralement bon dans cette tranche d'âge et le taux de mortalité faible. Ce sont les morts violentes dues à des accidents de la circulation ou à des suicides qui constituent la première cause de décès. La France fait d'ailleurs figure de mauvaise élève en termes de nombre de morts violentes, par rapport à d'autres pays européens comme le Portugal ou la Finlande. De nombreux décès pourraient être évités en réduisant la consommation d'alcool et de tabac. L'alcool au volant est impliqué dans 30 % des accidents mortels de la route et explique la surmortalité des hommes de cette tranche d'âge. L'alcool associé au tabac est aussi à l'origine de cancers précoces des voies aérodigestives supérieures. Quant au tabac seul, il est un facteur de risque important pour les cancers des voies respiratoires (trachée, bronches, poumons).

Publié par Dr Agnès Lara le Lundi 18 Février 2002 : 01h00