Pratique courante, la fellation est (très) appréciée par la grande majorité des hommes. Réalisée en guise de préliminaire ou comme plat principal, cette stimulation du pénis par la bouche et la langue peut nécessiter quelques ajustements pour être la plus orgasmique possible… Voici quelques astuces pour réaliser des fellations dans les règles de l’art !
© Istock

ettre l’accent sur le bout du sexe

Pour s’assurer à 100% de faire monter l’homme au 7e ciel avec une fellation, le ou la partenaire doit s’attarder sur le bout du pénis. "Les zones les plus sensibles sont le gland, le frein et la couronne, qui disposent de plus de capteurs de réception du plaisir", explique Isabelle Braun-Lestrat, psychologue et sexologue clinicienne, vice-présidente du Syndicat national des sexologues cliniciens.

Attention toutefois à ne pas exercer une trop grande pression à ce niveau pour éviter toute douleur. "Mieux vaut commencer doucement puis presser petit à petit pour voir comment l’homme réagit."

Testicules, périnée : stimuler la verge en entier

Si le bout du pénis est particulièrement érogène, la plupart des hommes aime que leur verge soit stimulée en entier via des succions et des caresses avec la bouche et les mains. "Ils peuvent aimer cette impression d’être avalé, qui leur donne une sensation de puissance et de domination."

Certains aiment aussi qu’on leur touche les testicules, le périnée et/ou la zone anale de façon externe ou interne. D’autres peuvent être excités par une caresse sur les mamelons ou le haut de l’arête des fesses. Ils apprécient également la stimulation par le regard : "Ils aiment voir leur sexe dans la bouche de leur partenaire et le mouvement de la fellation. "

Alterner des caresses lentes et rapides

Pour procurer un maximum de plaisir à l’homme, on peut également s’essayer à des effets de surprise en alternant le rythme (caresses lentes puis rapides) et les pressions (douces puis fortes). "Les hommes qui pratiquent la pénétration anale sont habitués à une pression plus forte sur leur sexe. A l’inverse, ceux qui sont habitués à la pénétration vaginale peuvent se satisfaire de quelque chose de moins constricteur."

Alterner ou associer les caresses données avec la bouche et celles données avec les mains peut aussi avoir un effet jouissif pour la plupart des hommes. "Le but est de créer des sensations variées".

Attention aux dents !

Si les lèvres, la langue et les doigts peuvent être sources de plaisir, mieux vaut oublier les dents lors d’une fellation. "Si le contact léger des dents peut être amusant au niveau du pénis, il ne faut surtout pas donner de coups de dents au niveau du gland", recommande Isabelle Braun-Lestrat. De même, il faut faire attention à ne pas faire de gestes trop rapides qui peuvent être douloureux à la longue. Enfin, pour les nouveaux couples, inutile d’imiter des acteurs d’un film pornographique. "Mieux vaut y aller doucement et lentement et se contenter de caresses buccales le long du sexe et sur le gland."

Communiquer pour savoir ce qu’il aime (ou pas)

Si la très grande majorité des hommes aiment cette pratique, il n’existe toutefois pas de mode d’emploi universel qui fonctionnerait sur tous. "C’est fondamental de communiquer avec son partenaire de façon explicite ou implicite pour savoir ce qu’il aime", conseille Isabelle Braun-Lestrat, qui ajoute : "L’homme doit indiquer les gestes à amplifier ou limiter avec la parole, le regard ou même en exerçant une pression sur la tête pour indiquer le rythme."

S’il n’y arrive pas, les deux partenaires peuvent débriefer après l’acte sexuel pour s’améliorer la prochaine fois !