Faut-il craindre les poux de corps ?
Sommaire

Comment savoir si nous portons des poux de corps ?

Au contrôle visuel, le pou de corps est difficile à distinguer du pou de tête. Comme ce dernier, il se nourrit de notre sang ce qui provoque des démangeaisons (prurit) sur tout le corps. Des lésions de grattage (sources d’infection) et des petits bleus (hématomes), principalement sur le tronc et à la racine des membres, pourront alors être identifiés. En présence de ces symptômes, une fois l’insecte repéré sur le corps ou sur les vêtements, la pédiculose corporelle peut être confirmée.

Pédiculose corporelle: quelles conséquences sur la santé ?

Le pou de corps est vecteur de maladies infectieuses comme la fièvre récurrente, le typhus exanthématique dit aussi typhus à pou ou européen, ou encore la fièvre des tranchées, responsable de septicémie et d’endocardite inflammation de la paroi des valves cardiaques.

Une fois une pédiculose corporelle identifiée (sans tenir compte des éventuelles complications de santé associées), une solution anti poux à prendre par voie orale est préférée pour un traitement plus efficace. En effet, le pou de corps se déplace sur l’ensemble de notre anatomie, il serait donc difficile d’appliquer un traitement local sur tout son territoire.

En parallèle, les vêtements infestés seront eux aussi nettoyés et traités (les œufs des poux de corps sont fréquemment accrochés aux rebords des coutures).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Poux, Poux du corps
Source : Dr Tennstedt, Cliniques Universitaires Saint-Luc.
Les Carnets de l’Hygiéniste #3, janvier 2005 (Centre Hospitalier Régional de la Citadelle, Liège).
J.-C. Desenclos, A. Laporte, P. Brouqui, «Les infections humaines transmises par les poux», février 2011 (Revue Générale – Médecine et maladies infectieuses, Elsevier Masson).