Faut-il arrêter le sport quand il fait froid ?

© Istock

Se préparer au ski, compenser les tartiflettes ou simplement garder la forme…  Les raisons de faire du sport en hiver sont nombreuses.

Mais peut-on continuer à pratiquer son sport préféré, malgré le froid ?

Publicité

Sport et froid : attention aux muscles !

Qu'il vente ou qu'il neige cet hiver, vous comptez bien braver le froid pour prendre un bol d'oxygène et garder la forme !

Oui mais… Est-ce vraiment une bonne idée ?

Le froid augmente le risque de blessures musculaires. En cause ? Le diamètre de nos vaisseaux sanguins a tendance à diminuer sous l'effet du froid pour éviter les déperditions de chaleur. Résultat : nos muscles et nos organes sont moins bien irrigués et le risque de blessure à l'effort augmente. Et ce, d’autant plus qu’un sol dur (du fait du froid) amortit moins bien les chocs, d’où l’absolue nécessité d’être bien chaussé.

Publicité
Publicité

Par ailleurs, le muscle cardiaque est plus sollicité en cas de grand froid, il doit battre plus vite pour réchauffer notre corps, lui donnant ainsi une charge de travail supplémentaire en plein effort physique. Pour un adulte jeune en bonne santé habitué à l’effort, il y a peu de risque, mais attention à ne pas se lancer dans un jogging improvisé par -10°C si l’on n’en a pas l’habitude et notamment si l’on a des facteurs de risque cardiovasculaire.

Voilà pourquoi il est déconseillé de débuter une activité sportive de plein air, comme le jogging, en plein hiver !

Pour les habitués, l'entraînement peut continuer. Mais lorsque le thermomètre chute sous les 5°C, mieux vaut s'exercer à l'intérieur pour moins de risque et plus d'efficacité !

Quand la météo doit-elle dissuader de pratiquer votre activité sportive préférée ?

  • Les sports de vitesse comme le cyclisme sont à éviter en plein hiver.

    À 25 kilomètres à l'heure, la température ressentie est encore plus froide à cause de la vitesse du vent et l'air absorbé arrive très vite dans vos bronches, ce qui peut les irriter et augmenter le risque de développer une bronchite ou une crise d’asthme.

  • Course à pied, vélo, football… Quel que soit votre sport de prédilection, évitez de le pratiquer en extérieur quand il y a du verglas. Sous peine de chutes, entorses et compagnie !
  • Evitez aussi ces sports en cas de neige car vous ne voyez pas toujours ce qui se trouve dessous : plaques de glace, sol irrégulier, trous, etc.
 
Publié par Carolina Gelitti, journaliste le Lundi 17 Décembre 2012 : 00h00
Mis à jour le Jeudi 07 Janvier 2016 : 15h45
Source : Interview du Dr Castiaux, médecin du sport aux Cliniques universitaires Saint-Luc (UCL)