Soleil d'hiver : protégez vos yeux !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 01 Février 2005 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 31 Décembre 2015 : 13h48
Que vos vacances d'hiver se passent au sommet des monts enneigés ou sous les cocotiers, n'oubliez surtout pas de glisser vos lunettes de soleil dans votre sac. Comme pour la peau, nous disposons d'un capital visuel que toutes agressions solaires contribuent à entamer.
PUB

Tout comme la peau, les yeux ont le pouvoir de répondre aux agressions lumineuses et de renouveler leurs cellules en permanence. Cependant, comme ils disposent d'un capital soleil limité, si la dose d'ultraviolets (UV) est très importante, ce capital s'épuise trop vite, rendant l'oeil vulnérable. Au fur et à mesure où les UV pénètrent dans l'oeil, tous les tissus peuvent être atteints.

L'oeil est un organe très fragile

  • Les paupières sont sensibles aux coups de soleil qui, à long terme, provoquent parfois des cancers de la peau tels que le mélanome, le plus grave des cancers cutanés.
  • Les muqueuses qui tapissent la face interne des paupières et le blanc de l'oeil subissent une inflammation susceptible d'entraîner un épaississement disgracieux et douloureux des conjonctivites.
  • La cornée peut, une ou deux heures après une exposition au soleil sans protection, être victime d'ulcérations (kératites) qui, si on les ignore, risquent d'aboutir à une kératite chronique.
  • Le cristallin peut également être lésé par les UV, avec pour conséquence une apparition plus précoce de 5 à 10 ans de la cataracte (opacification du cristallin).
  • La rétine : le fait que les cas de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) soient en augmentation, est peut-être favorisé par une accumulation des doses d'UV. Responsables : les sports d'hiver et d'été (ski, voile, plage), mais aussi des expositions répétées à des lumières artificielles plus fortes dont certaines contiennent des UV.
PUB
PUB

Pour lutter contre les fausses idées

Plus les verres sont foncés, plus ils protègent.

Faux. L'efficacité de la protection ne se mesure pas à la coloration des verres. Pour preuve, les verres correcteurs non teints peuvent arrêter les rayons UV. Inversement, des verres très foncés, s'ils évitent l'éblouissement, ne filtrent pas forcément les UV. Le pouvoir filtrant est défini par une catégorie allant de 0 (verres de confort et d'esthétique) à 4 (réservés aux luminosités solaires exceptionnelles, comme celles qui règnent en haute altitude). Toutefois, attention, les verres de catégorie 4 sont contre-indiqués au volant ! Après avoir choisi la catégorie qui vous convient, n'oubliez pas de vérifier la présence du marquage « CE ».

Vert, marron, rose ou bleu, la couleur des verres n'a aucune importance.

Faux. Chaque teinte présente une qualité particulière. Il est conseillé de privilégier la teinte grise, voire certains marrons ou gris/vert, car elle respecte la perception des couleurs, ce qui est notamment essentiel pour la conduite. Inversement, le bleu ou le rose, modifiant la perception du rouge et du bleu sont déconseillés.

Picotements et yeux rouges sont des signaux d'alarme indiquant que vous devez mettre vos lunettes de soleil.

Faux. Ces symptômes, auxquels il faut ajouter des larmoiements, des douleurs, une sensation de sable dans l'oeil et une photophobie (crainte de la lumière), indiquent que vous avez été imprudent, vous ne vous êtes pas correctement protégés, et que vos yeux sont déjà atteints. Vous devez consulter un médecin.

Jusqu'à l'âge de trois ans, les yeux des enfants sont particulièrement fragiles.

Faux. Ils restent fragiles jusqu'à l'adolescence. A l'âge de 13 ans, le cristallin est encore très transparent et laisse passer une trop forte dose d'UV. Il faut donc installer bébé sous un parasol, équiper son enfant d'une casquette et lui apprendre à porter des lunettes de soleil. Portez vous-même des lunettes pour leur montrer l'exemple. Sachez que les blonds aux yeux clairs sont plus vulnérables. Attention également aux lunettes gadgets.

Pas de soleil, pas de danger.

Faux. Comme tous les rayons émis par le soleil, les ultraviolets parviennent aux yeux de trois façons : directement, par diffusion ou par réflexion. Si naturellement des précautions sont prises avec les rayons directs, on est souvent moins attentif aux rayons diffusés par temps couvert ou à ceux réfléchis par l'eau, le sable, la neige ou un mur blanc.

Pas besoin de lunettes, je porte des lentilles.

Faux. Certes, la plupart des lentilles de contact sont dotées d'un filtre UV. Dans ce cas, elles protègent effectivement la cornée, le cristallin et la rétine des rayons solaires. Mais on oublie ici la protection des paupières et le risque de conjonctivite. C'est ainsi qu'en cas de forte luminosité ou en altitude, il est conseillé de porter des lunettes de soleil, en plus des lentilles.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 01 Février 2005 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 31 Décembre 2015 : 13h48
Source : Association nationale pour l'amélioration de la vue (ASNAV), communiqué de presse " Soleil d'hiver : attention les yeux ! ", janvier 2005.
PUB
PUB
A lire aussi
Protégez leurs mirettes !Publié le 13/08/2003 - 00h00

Notre mode de vie et le vieillissement de la population augmentent l'exposition de nos yeux aux rayonnements solaires. Certes, les effets ne sont pas immédiats, mais ils accélèrent le vieillissement de l'oeil. Ainsi, les risques, notamment de cataracte, se manifestent plus tôt pour les yeux qui...

Enfants et soleil : pensez aux lunettes de soleil !Publié le 22/07/2000 - 00h00

Les yeux sont fragiles et le soleil les affecte depuis le plus jeune âge. Les enfants sont particulièrement sensibles avant douze ans. A court terme ils peuvent souffrir d'atteintes aiguës de la cornée (kératites). Ils pourront bien plus tard, à partir de 50 ans, développer des cataractes ou...

Plus d'articles