Fatigue en hiver : et si c'était un manque de fer
Sommaire

Les femmes carencées en fer

Le manque de fer concerne très majoritairement les femmes qui, notamment en raison des menstruations, ont besoin d'environ deux fois plus de fer que les hommes. Ce besoin est encore accru chez la femme enceinte. A titre d'exemple, un homme adulte a besoin d'environ 9 mg de fer par jour, une femme adulte de 16 mg et une femme au troisième trimestre de sa grossesse de 30 mg ! La vigilance est particulièrement de mise pour cette dernière puisqu'on sait qu'un manque de fer chez la maman favorise un petit poids de naissance, ainsi que le risque de maladies et d'anomalies chez le bébé. Les enfants et les adolescents, en pleine croissance, présentent aussi des besoins en fer importants.

Les aliments riches en fer

Le manque de fer, très fréquent dans nos sociétés, s'explique par le fait que notre alimentation est à la fois moins équilibrée et moins copieuse que par le passé. Heureusement, dans la plupart des cas, un réajustement de l'alimentation permet de pallier la carence. La viande rouge, tout comme le foie, est bien sûr une source importante de fer. Mais les légumes verts, les légumes secs (pois chiches, lentilles, haricots blancs...) ou les céréales complètes constituent aussi de très bonnes sources de fer. Le champion toutes catégories reste dans ce domaine le boudin noir (20 mg/100g pour du boudin cuit). Pensez donc à lui faire une place sur la table de fin d'année, tout comme aux huîtres, qui se défendent aussi très bien (6mg/100g).

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.