Fatigué(e) ? Les aliments qui requinquent

© Istock

Tout se ligue en ce moment pour que vous soyez fatigué(e), même si les jours commencent à rallonger un tout petit peu. En attendant que vous puissiez dîner dehors en pleine forme, quels sont les aliments qui vont vous requinquer ?

Publicité

Les coquillages

Huîtres, moules, praires, palourdes, bulots, bigorneaux sont tous particulièrement riches en sels minéraux et en vitamines de toutes sortes.

Ils sont pauvres en calories mais riches en protéines : tout ce qu’il faut pour emmagasiner de l’énergie sans pour autant risquer les kilos en trop.

Tous sont faciles à préparer, ce qui n’est pas négligeable quand on est fatigué.

Ainsi, il faut 10 minutes pour cuisiner des moules marinières. Et 2 minutes pour mettre sur la table une douzaine d’huîtres ouvertes par votre poissonnier ou des bigorneaux qui sont déjà cuits.

Publicité
Publicité

Consommez-en deux à trois fois par semaine, c’est un bon moyen de vous rebooster sans effort de cuisine.

Les aliments riches en fer

Le manque de fer est fréquent et sa première manifestation est la fatigue. Si vous avez beaucoup freiné sur la viande rouge, il n’est pas impossible que vous soyez en délicatesse avec cet oligo-élément.

Le boudin est le produit le plus riche en fer qui soit : 22,8 mg. Mettez-le au menu : tout simplement poêlé ou bien dans un parmentier.

Utilisez le persil à profusion : il est aussi bien pourvu en fer (4,3 mg). Hachez-en au robot deux ou trois bottes, vous en aurez ainsi toujours sous la main et vous pourrez en ajouter sur vos poissons, vos viandes, vos légumes.

Les pignons de pin sont aussi bien pourvus en fer (4,6 mg) : mettez-en dans vos salades salées et sucrées. Alternez avec les amandes (3 mg). Ces fruits secs apportent de plus un croquant très agréable.

Tous les légumes renferment du fer mais ce sont les épinards qui en sont les mieux fournis : 15 mg pour 100 g quand ils sont cuits. Ils sont de saison, ne vous en privez surtout pas ! Mais les épinards nature surgelés ont les mêmes vertus et se préparent sans effort.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 28 Janvier 2015 : 15h38
Mis à jour le Jeudi 05 Février 2015 : 13h09
Source : . Song L, Thornalley PJ. Effect of storage, processing and cooking on glucosinolate content of Brassica vegetables. Food Chem Toxicol 2006 August 30.
. Chrubasik S, Pittler MH, Roufogalis BD. Zingiberis rhizoma: a comprehensive review on the ginger effect and efficacy profiles. Phytomedicine 2005 September;12(9):684-701.
. Vitamin C for preventing and treating the common cold. Douglas RM, Hemilä H, et al. Cochrane Database Syst Rev. 2007 Jul 18;(3):CD000980. Review.
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :