Le fast-food contamine notre cerveau !

Soumis par Paule Neyrat le
PUB

Des psychologues canadiens ont eu une drôle d’idée, celle d’analyser le retentissement du mot fast-food dans notre cervelle et donc dans notre comportement.

Inutile d‘en consommer les produits, le simple mot fait réagir et nous stresse.

PUB

Ainsi, lorsque l’on voit le logo d’un fast-food, on augmente sa vitesse de lecture, même si on n’a pas besoin de se presser.

PUB

Si on pense au fast-food, on se tourne plus volontiers vers des produits qui font gagner du temps, quelqu’ils soient, pas forcément alimentaires.

Autrement dit, le seul mot fast-food génère de l’impatience, un besoin de rapidité, de gagner du temps, d’obtenir un plaisir instantané.

Ca ne doit pas être faux, j’ai tapé ce texte à toute allure !

Paule

(Psychological Science, volume 21, n° 5, p. 619-622.)

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
Contenus sponsorisés