Faire du sport, c'est important pendant la grossesse

Pratiquer une activité sportive doit faire partie des recommandations de base pour toute femme enceinte. En effet, alors que la sédentarité est nuisible, l'exercice physique est bénéfique à de multiples niveaux pendant la grossesse.
PUB

Les bienfaits du sport modéré pendant la grossesse

Non, la pratique d'une activité physique et sportive n'est pas incompatible avec la grossesse. Bien au contraire, elle se révèle particulièrement avantageuse. Tout comme en dehors de la grossesse, pour être bénéfique, la pratique d'une activité physique doit être régulière. Dans ces conditions, les bienfaits sont très nombreux :

PUB
PUB
  • La prise de poids pendant la grossesse est moindre.
  • Les douleurs abdominales et pelviennes du 4e mois sont moindres.
  • Le risque de diabète gestationnel est réduit.
  • Le retour veineux s'améliore, ce qui diminue le risque d'oedème, de gonflement des jambes et des chevilles.
  • Le baby blues après l'accouchement est atténué, en durée et en intensité.
  • Etc.

Les médecins devraient d'ailleurs systématiquement encourager les femmes enceintes à poursuivre leurs activités sportives ou inciter les sédentaires à débuter cette pratique. Les seules conditions sont de modérer l'intensité de l'activité physique et de l'adapter aux possibilités personnelles et au terme de la grossesse.

Du sport pendant la grossesse, mais à quelle intensité ?

Le Collège américain de gynécologie-obstétrique recommande 30 minutes 3 à 5 fois par semaine d'une activité modérée dont on peut s'assurer en faisant le test de la parole : si l'on peut parler pendant l'exercice, c'est que l'intensité est modérée.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 07 Avril 2008 : 02h00
Source : Collège américain de gynécologie-obstétrique (Acog) et Dossier sport et médecine du Panorama du Médecin, 25 mars 2008.