L’Europe s’en prend à la liberté des vapoteurs

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 15 Juillet 2013 : 15h15
Mis à jour le Lundi 05 Août 2013 : 17h40
© Istock

La cigarette électronique est-elle un produit de consommation comme les autres, un produit du tabac ou bien un médicament à base de nicotine ? Telle est la question que devait trancher la Commission santé et environnement du Parlement européen. Elle a décidé ce 10 juillet 2013 que ce serait un médicament. Les vapoteurs français devront-ils aller chercher leurs e-liquides ou cartouches de nicotine en pharmacie ou se remettre à fumer ?

PUB

Nouvelles mesures antitabac

Voilà un vote confus qui concerne beaucoup de monde soit des millions de vapoteurs en Europe. Dans le même débat, les parlementaires devaient se prononcer pour des mesures antitabac et déterminer la place de la cigarette électronique.

Concernant les mesures antitabac, ils ont, selon Michèle Rivasi, députée européenne Vice-présidente du groupe des Verts, « fait un grand pas pour améliorer la protection des citoyens européens face aux dangers du tabac. » La Commission impose ainsi des avertissements sanitaires sur les dangers du tabac sur 75% de la surface des paquets de cigarettes, elle interdit toutes les substances dangereuses et les additifs qui donnent un goût à la cigarette (comme le menthol par exemple) et elle prohibe les cigarettes slims, « très attractives pour le public féminin. »

PUB
PUB

La e-cigarette devient un médicament

Concernant la cigarette électronique, elle demande que « les cigarettes électroniques soient soumises à une autorisation de mise sur le marché similaire à celle applicable aux médicaments. » D’une manière générale, tous les produits contenant de la nicotine devront obtenir une telle autorisation.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 15 Juillet 2013 : 15h15
Mis à jour le Lundi 05 Août 2013 : 17h40
PUB
PUB

Contenus sponsorisés