Être gaucher, ça change quoi ?

Publié par Thomas Coucq, journaliste santé le Lundi 02 Juin 2014 : 09h59
Mis à jour le Jeudi 25 Août 2016 : 12h43

Être gaucher implique une vie quotidienne un peu différente de celle des droitiers, mais aussi un cerveau qui ne fonctionne pas exactement de la même manière.

Existe-t-il un impact sur certains problèmes de santé ou encore sur la personnalité ?

PUB

Une minorité de gauchers

Aujourd’hui, les mentalités ont évolué et utiliser sa main gauche n’est plus une tare.

Mieux acceptés et moins « contrariés », les gauchers devraient donc normalement être de plus en plus nombreux.

Ils restent pourtant une minorité : 15 % de la population est gauchère.

Pourquoi cette répartition ? Bien que des facteurs génétiques aient pu être mis en évidence, on ne sait toujours pas pourquoi la proportion de droitiers reste plus importante.

PUB
PUB

Êtes-vous droitier ou gaucher ?

Mais être gaucher c’est quoi ? On considère généralement que le gaucher est celui qui utilise de préférence sa main gauche pour effectuer des actes de la vie quotidienne.

Vous avez un doute ? La main dominante est en général celle qui est intuitivement utilisée pour distribuer les cartes. Attention, les choses peuvent pourtant être un peu plus compliquées… Il est par exemple possible d’utiliser préférentiellement sa main gauche mais d’être droitier au niveau du pied et/ou de l’œil… et inversement.

Mots-clés : Gaucher, Main gauche
Publié par Thomas Coucq, journaliste santé le Lundi 02 Juin 2014 : 09h59
Mis à jour le Jeudi 25 Août 2016 : 12h43
Source : Merci au Pr Patrick Vuilleumier, neurologue au CHU de Genève et Pr de neurosciences fondamentales à l’Université de Genève.
(1) Jadon R. Webb et al., SAGE Publications. Published online October 30, 2013.
(2) John P. Aggleton et al., Journal of Epidemiology and Community Health. 1993; 47: 206-209.
PUB
PUB
A lire aussi
Votre enfant écrit de la main gauche : c'est son choix !Publié le 07/10/2002 - 00h00

La rentrée est passée… Votre enfant semble heureux à l'école et s'est bien adapté à son nouvel enseignant et à sa classe. Il vous montre avec fierté ses premières lignes d'écriture et surprise, il écrit de la main gauche ! Cela vous contrarie ? Faut-il pour autant le contrarier ?

Le cerveau et la tumeur cérébrale : les idées reçues Publié le 28/01/2016 - 11h03

Opérer le cerveau sans endormir le patient, lui enlever une tumeur cérébrale dans la zone du langage sans lui retirer la parole... C’est possible et fascinant. Le Pr Hugues Duffau, neurochirurgien à Montpellier et lauréat de la médaille Herbert-Olivecrona, l’équivalent du prix Nobel de...

Plus d'articles