Etats-Unis : deux parents perdent la garde de leur fils pour lui avoir donné du cannabis

© Istock

Des parents ont perdu la garde de leur enfant quand les autorités ont découvert qu'ils lui donnaient du cannabis. L'adolescent de 15 ans le prenait pour soigner une maladie chronique.

PUB

Alors que bon nombre de parents tentent d'empêcher leurs enfants de fumer du cannabis, un couple a pris le parti inverse. En Géorgie (Etats-Unis), Suzeanna et Matthew Brill se retrouvent accusés de "conduite irresponsable" et risquent la prison pour avoir donné du cannabis à fumer à leur fils de 15 ans.

David, l'adolescent du couple Brill, souffre d'épilepsie sévère. Frustré par les médicaments qu'on prescrivait à leur fils, le couple a pris les choses en main et a décidé de tester le cannabis comme traitement. Le père de David affirme avoir testé le produit, acheté illégalement, avant de le faire goûter à son fils.

PUB
PUB

Ainsi, leur fils est passé de 10 crises par jour à 71 jours sans crise, explique CBS qui rapporte l'affaire.

Une rechute rapide

C'est lors d'une conversation avec le psychologue de David que sa mère a attiré l'attention sur leur traitement alternatif. Les autorités ont été prévenues et se sont très vite présentées au domicile familial. Le dépistage de drogue positif a confirmé les inquiétudes du psychologue et des services sociaux. 

A la suite de cette affaire, le couple a passé six jours en prison et la garde de leur enfant leur a été retirée. Pour récupérer leur fils, les Brill ont commencé à lever des fonds afin de régler les honoraires d'un avocat puisque cette procédure pourrait prendre environ un an.

Alors qu'il n'avait plus souffert de crises depuis longtemps, David a fait une rechute dès que le traitement au cannabis a été stoppé. Il a dû être conduit à l'hôpital où il est resté une semaine. Actuellement, l'adolescent vit en foyer. Sans le traitement au cannabis, ses crises ont repris.

Cette substance n'a pas réussi qu'à David, puisque plusieurs études suggèrent l'efficacité d'un tel traitement chez les patients souffrant d'épilepsie sévère et résistante aux médicaments antiépileptiques. Mais aucune autorisation officielle n'a, pour le moment, été délivrée. 

Des lois très strictes

L'Etat de Georgie possède des lois anti drogue très strictes. Là bas, le cannabis a des fins thérapeutiques est interdit sauf grâce à une carte médicale permettant l'utilisation d'huile enrichie de faible doses de THC, principe actif du cannabis.

Mais, les Brill affirment qu'obtenir une carte médicale prend en moyenne six ans et ils ne pouvaient pas attendre tout ce temps pour leur fils.

La situation pourrait évoluer. Un médicament à base de cannabidiol, un principe actif du cannabis, est en cours d'évaluation aux Etats-Unis. L'Epidiolex a été testé sur l'homme et a fait l'objet d'une analyse par un comité consultatif de l'Administration américaine des denrées alimentaires et médicamenteuses (FDA). Il a rendu un avis positif. La décision finale est attenude fin juin.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés