Espérance de vie en bonne santé : elle progresse pour les femmes, régresse pour les hommes

© Adobe Stock

Selon les dernières estimations de la DREES, l’espérance de vie sans incapacité atteint 64,9 ans pour les femmes contre 62,6 ans pour les hommes. Explications.

PUB

Combien de temps pouvons-nous espérer vivre en bonne santé ? Chaque année, la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES) s’intéresse à l’évolution de l’espérance de vie et de l’espérance de vie en bonne santé aussi appelée espérance de vie sans incapacité. Cette dernière correspond au nombre d’années que peut espérer vivre une personne sans être limitée dans ses activités quotidiennes. Elle est calculée en s’appuyant sur les réponses à la question "Êtes-vous limité(e), depuis au moins six mois, à cause d’un problème de santé, dans les activités que les gens font habituellement ?"

Le rapport de la DREES publié le 2 octobre 2018 révèle qu’en 2017, l’espérance de vie en bonne santé s’élève à 64,9 ans pour les Françaises et à 62,6 ans pour les Français. Une progression de 0,8 an pour les femmes depuis 2016 (soit environ neuf mois) mais une régression de 0,1 an pour les hommes (soit environ un mois).

PUB
PUB

Pas d’évolution significative pour les hommes

Et cette inégalité entre les femmes et les hommes confirme la tendance observée durant cette dernière décennie : "Au cours des dix dernières années, l’indicateur de l’espérance de vie en bonne santé à la naissance n’a pas évolué de façon significative pour les hommes tandis qu’une tendance à la hausse est perceptible pour les femmes depuis 2012" révèle ainsi le rapport de la DREES.

L’espérance de vie à la naissance continue de progresser

De son côté, l’espérance de vie à la naissance, qui ne prend pas en compte l’état de santé dans les dernières années de la vie, continue de progresser pour les hommes : elle atteint 79,5 ans pour les hommes contre 79 ans en 2015. Pour les femmes, cet indicateur reste stable à 85,3 ans. "Les femmes restent en position avantageuse mais l’écart avec les hommes s’atténue au fil du temps"constate enfin la DREES.

Un autre indicateur, qui calcule quant à lui la part des années vécues sans incapacité au sein de l’espérance de vie reste stable autour de  79 % pour les hommes et de 76 % pour les femmes. "Ces dernières déclarent en effet davantage de limitations fonctionnelles légères ou fortes, dans les activités habituelles du quotidien" note la DRESS. Comment expliquer ces chiffres ? Les femmes présentent une espérance de vie en bonne santé plus élevée que les hommes, certes, mais ont également une espérance de vie totale plus longue. En somme, elles vivent plus longtemps que les hommes mais ne vivent pas proportionnellement plus longtemps en bonne santé. 

Publié le 02 Octobre 2018
Auteur(s) : Laurène Levy, journaliste santé
Source : Les femmes vivent neuf mois de plus en bonne santé en 2017. Rapport n° 1083 de la Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DREES), Octobre 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés