Epilepsie : s'informer pour lutter contre les idées reçues

Le 17 novembre aura lieu la Journée nationale pour l’épilepsie. On peut lire sur le site de l’Association Epilepsie-France (www.epilepsie-france.com), que « l 'épilepsie n'est pas une maladie, mais désigne un ensemble d’affections du cerveau se manifestant par des crises épileptiques qui se répètent. Sous entendu qu’il est possible de faire une crise d’épilepsie ponctuelle sans être épileptique pour autant.

Ces crises d’épilepsie qui surviennent de manière brutale et imprévue, résultent d’une activité anormale, excessive et non contrôlée d'un groupe de neurones. Les symptômes varient selon la région du cerveau concernée : pertes de connaissance brusques, troubles du comportement, difficultés à parler, à voir ou à entendre, mouvements anormaux, etc.

De nombreuses idées reçues circulent encore autour de l’épilepsie, dont les crises inquiètes, font peur. La Journée nationale pour l’épilepsie est l’occasion d’en parler et d’inciter tout à chacun à se renseigner. C’est aussi une façon d’apporter notre soutien aux épileptiques, dont l’affection peut avoir de très larges répercussions dans leur vie quotidienne.

Comment réagir face à une personne qui fait une crise d’épilepsie ?

Quels sont les bons gestes devant une personne en crise ? Il est inutile de mettre un objet dans sa bouche. Il est également inutile de l'empêcher de se débattre. La meilleure attitude est de la placer en position latérale de sécurité et de la protéger des regards curieux ou effrayés.

Nous pouvons tous contribuer à faire cesser les idées reçues vis-à-vis des épileptiques !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Association Epilepsie-France, www.epilepsie-france.com, 15 novembre 2011.