Epilation : faut-il choisir la lumière pulsée ?
Sommaire

Lumière pulsée pour l'épilation : des inconvénients aussi

Tout n'est cependant pas rose au pays de l'épilation définitive par lumière pulsée.

D'abord, l'efficacité, comme le prix, est plus basse que pour le laser, selon l'une des études les plus larges publiées sur le sujet.

Ensuite, il ne faut pas oublier que même si la douleur est moins intense, les effets secondaires existent tout de même – ils sont les mêmes que pour le laser :

  • Rougeur de la peau (érythème).
  • Œdème.
  • Ampoules liées à des brûlures.
  • Modifications de la couleur de la peau.

Attention : tout comme pour le laser, une épilation définitive par la lumière pulsée est une procédure de longue haleine.

Il faut plusieurs séances qui doivent être espacées de plusieurs semaines. Ne vous attendez pas à avoir une peau nickel en moins d'une année !

Par ailleurs, si l'on parle généralement d'épilation définitive, il faut savoir qu'elle n'est en réalité que de "très longue durée". Au bout de plusieurs années, il peut arriver que les poils refassent leur apparition, et ce, quelle que soit la technique utilisée.

Lumière pulsée et laser : quid de la sécurité ?

En conclusion, la lumière pulsée, même si elle est d'intensité moindre que le laser, n'est pas une technique sans risque.

On ne peut donc que recommander la prudence si vous êtes tenté(e) par la lumière pulsée !

Quelques conseils doivent absolument être suivis :

  • Avant toute épilation définitive, consultez un ou une dermatologue pour faire le point sur la santé de votre peau.

    Il ou elle aura en plus peut-être des conseils à vous donner sur des centres de confiance pour l'épilation…

  • Vérifiez bien que l'appareil utilisé répond aux normes européennes de sécurité.
  • Il est toujours préférable qu'un médecin soit aux commandes de l'appareil.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dr Alain Gelbard, Clinique des Lauriers, Bruxelles.
(1) Sochor, M. et al., J Cosmet Laser Ther., octobre 2011; 13(5):210-5.
(2) Haedersdal, M. et al., Cochrane Database of Systematic Reviews 2006. DOI: 10.1002/14651858.CD004684.pub2