Enfants et diabète de type 1 : un nouveau lecteur de glycémie, plus besoin de se piquer le doigt

Finies les piqûres au bout du doigt pour les enfants qui souffrent de diabète ! Un nouveau lecteur de glycémie va leur simplifier la vie.

Mesurer sa glycémie sans se piquer

Pour surveiller leur taux de sucre dans le sang et ajuster leur alimentation, les personnes diabétiques sont obligées de se piquer le bout des doigts plusieurs fois par jour avec un lecteur de glycémie. Un geste pas toujours évident à réaliser pour les enfants et adolescents atteints de diabète de type 1, insulinodépendant. Un nouveau lecteur d'auto-surveillance, FreeStyle libre, déjà à la disposition des adultes, vient d’obtenir l’autorisation d’être proposé en Europe pour la pédiatrie. Sa particularité : il « lit le taux de glucose à l’aide d’un capteur placé à l’arrière du haut du bras pendant deux semaines ». Testé chez des enfants et des adolescents de 4 à 17 ans, le système est jugé « précis et stable ». Surtout, il les libère de la piqûre à se faire plusieurs fois par jour pour recueillir une goutte de sang.

140 000 enfants atteints de diabète de type 1 en Europe

Selon la Fédération internationale du diabète, il y aurait 140 000 enfants de moins de 14 ans atteints de diabète de type 1 en Europe, particulièrement au Royaume-Uni, en Russie et en Allemagne. Ils doivent s’injecter quotidiennement de l’insuline, une hormone qui permet l’entrée du glucose dans les cellules de l’organisme mais qui leur fait défaut, entrainant un risque d’hyperglycémie au moment des repas et d’hypoglycémie entre les repas. Le lecteur de glycémie leur sert à ajuster les doses d’insuline à s’administrer tous les jours. Le nouveau dispositif est disponible en France mais, pour l’heure, il faudra payer 120 euros par mois pour que les jeunes patients puissent en bénéficier. En Suède, il est remboursé pour les enfants.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communiqué de presse « Les enfants européens ont désormais accès à la première technologie du genre pour la surveillance du diabète », Abbot.