Enfants et ados : comment les empêcher de grossir ?
Sommaire

Faut-il instaurer un régime amaigrissant ?

La réponse est NON !

Que ce soit pour un garçon à qui vous l’imposerez ou une fille qui le réclamera, intoxiquée comme beaucoup, par la mode de la minceur à tout prix.

Un régime amaigrissant va mettre sa santé physique et psychique en péril.

Il ou elle est en pleine croissance, avec des besoins nutritionnels importants qui ne seront pas satisfaits.

Un garçon se sentira exclu, culpabilisé, et il souffrira encore plus de ses kilos en trop. Une fille tombera dans la catastrophique spirale des régimes amaigrissants qui risque de la mener à l’anorexie ou à la boulimie.

Jusqu’à 18 ans environ, les enfants ne cessent de grandir, plus ou moins vite. Il faut donc attendre patiemment qu’ils gagnent des centimètres sans continuer pour autant d’accumuler les kilos en trop.

Pour cela, il faut arriver à leur faire adopter de bonnes habitudes alimentaires et d’hygiène de vie.

La stratégie est différente selon leur âge. Jusqu’à 10 ans environ, vous pouvez imposer. Ensuite, au cours de l’adolescence, quand ils prennent de plus en plus d’indépendance, se révoltent contre les contraintes familiales, vous serez obligée de faire preuve de diplomatie. Ce qui n’empêche pas de manifester de l’autorité.

Intendance familiale anti kilos

Frigo et placards sont pleins de sodas, de biscuits, de chips et chacun s’y sert quand il veut ?

La soupe de légumes n’est pas souvent aux menus ? Les plats cuisinés et les desserts industriels sont l’essentiel de ceux-ci ? Vous êtes abonnée à Allo Pizza ?

Le bac à légumes du frigo est désert ? Les fruits sont rares ? Le pain est toujours rassis ?

Les repas sont expédiés en 20 minutes chrono devant la télé ? Tandis que chacun tripote en même temps son smartphone ?

Il est alors grand temps de réviser l’intendance familiale !

De remplacer les sodas par de l’eau, ceux-ci étant réservés aux grandes occasions. De ne plus acheter de chips (et autres produits du même genre), d’exiger de demander la permission avant de prendre des biscuits.

D’établir à l’avance vos menus des dîners en fonction de ce que les enfants ont mangé à la cantine et de vous mettre à cuisiner des recettes simples et rapides (vous en avez des collections sur e-sante) .

De prévoir un goûter équilibré : tartines, laitages et fruit, toujours disponible.

De boucler la télé pendant les repas et d’exiger que les smartphones soient remisés pendant ceux-ci. Mais aussi de les prolonger et d’apprendre aux enfants à manger lentement.

Rétablir l’équilibre alimentaire familial et une certaine discipline pour les repas, c’est le premier pas pour que votre progéniture grandisse bien sans s’arrondir plus. Et cela sera bénéfique pour tout le monde.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Evidence for energy conservation during pubertal growth A 10-year longitudinal study (EarlyBird 71)
M Mostazir1,, A Jeffery, J Hosking, B Metcalf, L Voss and T Wilkin
Internationa Journal of Obesityonline 8 September 2016 
http://www.who.int/dietphysicalactivity/childhood_why/fr/
Effects of TV in the bedroom of young Hispanic children
Du Feng, Debra B. Reed,  M. Christina Esperat, Mitsue Uchida
Am J Health Promo 25(5s), 2011 
http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/206451/1/9789242510065_fre.pdf