Elle pensait avoir la maladie de Crohn mais ses douleurs venaient d’un sachet de mayonnaise bloqué dans ses intestins

© Istock

Pendant 6 ans, une femme de 41 ans a vécu avec l'idée qu'elle souffrait de la maladie de Crohn, une maladie inflammatoire de l'intestin, alors que ses symptômes était dûs à un sachet de mayonnaise.

Publicité

Une femme de 41 ans a cru pendant 6 ans qu'elle souffrait de la maladie de Crohn alors qu'en réalité elle avait ingéré un sachet de sauce mayonnaise responsable de ses douleurs.

Tout commence en 2007 lorsqu'elle va faire une coloscopie de surveillance. Là les medecins décident de faire une biopsie et découvrent une inflammation inhabituelle. Après des examens complémentaires, les medecins lui indiquent qu'elle est atteinte de la maladie de Crohn et lui prescrivent un traitement classique à base de Mésalazine deux fois par jours.

Publicité
Publicité

En 2011, des douleurs persistent dans le bas ventre mais les medecins ne trouvent pas de masse. Après plusieurs admissions à l'hôpital, ils pratiquent une intervention chirurgicale par laparoscopie et découvrent une masse. A la surprise générale, ils s'aperçoivent qu'il s'agit d'un bout de plastique portant l'inscription "Heinz". Après l'avoir retiré, les medecins ont continué de surveiller la patiente régulièrement et sessymptômesont disparu. Elle était incapable d'expliquer comment le sachet avait pu se retrouver dans ses intestins.

La maladie de Crohn, qu'est-ce que c'est ?

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique du système digestif. Un segment du tube digestif peut être touché, de l'oesophage à l'anus. Mais le plus souvent c'est l'intestin qui est atteint par l'inflammation. Les symptômes sont essentiellement digestifs mais dépendent de la localisation des segmets atteints.

Le patient souffrant de la maladie de Crohn alterne entre phase de rémission et poussée de la maladie. Les symptômes seuls ne suffisent pas à déclarer que quelqu'un souffre de la maladie de Crohn. Une série d'examens sont nécessaire afin de diagnostiquer cette maladie.

Quant aux traitements, ils reposent sur des médicaments à visée anti-inflammatoire (5-ASA, corticoïdes, immuno-modulateurs, antibiotiques, fer). En cas d’échec, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Un régime alimentaire équilibré s’impose pour diminuer le risque de dénutrition. En période de poussées sévères, un régime restreint en fruits et légumes permet de ne pas accentuer les symptômes digestifs. Seul le tabac est à proscrire.

La prise en charge est pluridisciplinaire, impliquant l’intervention de divers spécialistes : médecin traitant, gastroentérologue, rhumatologue, diététicien, médecin du travail ou scolaire, assistante sociale, psychiatre ou psychologue, etc.

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Jeudi 04 Janvier 2018 : 11h15
Source : - Revue médicale BMJ, "Crohn’z meanz Heinz": foreign body inflammatory mass mimicking Crohn’s disease, 2013
PUB
PUB