Éjaculation précoce : la pression pénienne, étape par étape

© Istock

L’éjaculation précoce est un problème difficile à vivre. Qu’elle intervienne avant ou juste après la pénétration, elle n’est pourtant pas une fatalité. Des solutions, comme la pression pénienne, existent.

Publicité

Le principe de la pression pénienne

La pression pénienne consiste à comprimer la base inférieure du pénis, juste avant que ne survienne l’éjaculation. Elle permet ainsi de retarder l’imminence de cette dernière.

La pression pénienne contre l’éjaculation précoce

Retrouver une santé sexuelle satisfaisante dans le cas de l’éjaculation précoce peut passer par la technique de la pression pénienne. Elle se décline en plusieurs étapes :

- Sans pénétration : la partenaire va caresser le pénis de l’homme pour provoquer une érection. Quand l’homme se sentira prêt à éjaculer, sa partenaire effectuera une pression visant à retarder l’éjaculation : le pouce sur le frein (base inférieure du pénis) et les autres doigts autour de la couronne du gland. Cette pression ne doit durer que 3 ou 4 secondes et cesser subitement. L’exercice doit être repris 30 secondes plus tard et multiplié sans toutefois excéder 10 minutes.

Publicité
Publicité

- Avec pénétration : l’homme est sur le dos, sa partenaire au-dessus. Après érection, elle introduira le pénis de son partenaire dans son vagin. Ni l’homme ni la femme ne devront effectuer de mouvements. Quand l’homme indiquera à la femme être sur le point d’éjaculer, elle se retirera avec douceur et pratiquera la pression évoquée ci-dessus pour bloquer l’éjaculation. Une nouvelle pénétration pourra être effectuée 30 secondes plus tard, avec à chaque fois, une tentative pour rester le plus longtemps sans retrait. Quand l’homme contrôlera mieux son éjaculation, tous deux pourront effectuer des mouvements lors du rapport.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 11 Avril 2018 : 13h00