L’eau du robinet contient des traces de médicaments

Selon les analyses réalisées par les Agences sanitaires, 25% des prélèvements en eau potable contiennent des résidus de médicaments, notamment issus d’antiépileptiques et d’anxiolytiques. Explications sur cette pollution médicamenteuse de l’eau du robinet.

PUB

Des résidus de médicaments sont présents dans l’eau du robinet

A ce jour, il n’existe pas de limite légale concernant les quantités de résidus de médicaments dans l’eau. Il n’existe pas non plus d’étude démontrant un risque sanitaire lié à la présence de traces de médicaments dans l’eau de consommation. Toutefois, la Direction générale de la santé (DGS) a souhaité dresser un état des lieux de la situation actuelle. Elle a demandé à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et à l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) d’effectuer des analyses dont les résultats viennent d’être rendus publics.

PUB
PUB

Quelque 285 échantillons d’eau potable ont été prélevés dans des différents sites, reflétant la consommation en eau de 24% de la population (eau de surface, eau souterraine, eaux traitées en sortie de station de potabilisation). La présence de 45 substances médicamenteuses a été recherchée (antibiotiques, hormones contraceptives, antidépresseurs, antiépileptiques, anticancéreux…). Parmi celles-ci, 19 ont été retrouvées à l’état de traces dans 25% des prélèvements. Jusqu’à 4 types de résidus médicamenteux différents ont été retrouvés dans certains échantillons.

Hormis la caféine qui est très largement présente dans l’eau du robinet, les traces les plus souvent présentes provenaient d’antiépileptiques et d’anxiolytiques.

En pratique

Les usines de traitement de l’eau laissent passer des résidus de substances médicamenteuses. Sachez que certains filtres que l’on installe chez soi sur son robinet, permettent d’en éliminer une partie, ce que ne font pas les carafes filtrantes par exemple.

Ceci dit, les carafes filtrantes permettent d’éliminer de nombreux autres résidus que sont les nitrates et les pesticides, polluants dont les effets nocifs sur la santé ont largement été démontrés.

Et pour protéger les personnes les plus sensibles (nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées, personnes malades), il reste recommandé de consulter les analyses de l’eau de votre commune auprès de votre mairie, et le cas échéant de privilégier l’eau en bouteille.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 14 Février 2011 : 16h24
Mis à jour le Mardi 15 Février 2011 : 09h28
Source : Communiqué de presse de la Direction générale de la santé (DGS), de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), 10 février 2011.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés