La e-santé : les animaux aussi sont connectés !

© Istock

Le monde vétérinaire est en pleine évolution et le soin aux animaux doit être repensé. Les objets connectés et plus globalement la e-santé sont une formidable opportunité pour améliorer le suivi et le bien-être animal. 

PUB

E-santé : le suivi personnalisé pour le bien-être animal

En termes de santé animale, il faut d’abord penser aux animaux d’élevage "porcs-volailles" et "ruminants", deux filières où la santé connectée est déjà très développée avec pour objectifs un élevage dit de précision et le bien-être animal.

Le secteur des animaux de compagnie est différent car les vétérinaires ont un rôle très particulier, considérés comme "les médecins de la famille". L’évolution des soins grâce à la e-santé n’est pas uniquement motivée par le bien-être animal sous la pression de la société mais aussi par les contraintes légales et économiques. En effet, les vétérinaires doivent réduire leurs prescriptions d’antibiotiques dans le cadre de la lutte contre l’antibio-résistance mais aussi se préparer à l’ouverture du marché du médicament sur internet. Aujourd’hui, les revenus issus de ces ventes leur sont indispensables pour maintenir un niveau d’équipement performant. Il est donc essentiel pour eux de développer un nouveau modèle économique basé sur le service, notamment au moyen de la e-santé où tout reste à construire : objets connectés, dispositifs sans fil, solutions numériques (télémédecine).

PUB
PUB

Jean-Luc Chambrin, fondateur de la société SKWAZEL, spécialisée dans la e-santé et les objets connectés vétérinaires : « Depuis 2015, l’animal n’est plus considéré par la Loi comme un objet mais comme un être vivant doué de sensibilité. D’où plus de contraintes et de pression sur les vétérinaires (gestion de la douleur, suivi post-opératoire, conditions d’accueil…). Des solutions e-santé peuvent apporter un niveau de sécurité et de prise en charge supérieurs. L’animal de compagnie étant devenu un membre à part entière de la famille, il faut le soigner comme tel ».

Quels objets d’e-santé pour les chiens et chats ?

Les propriétaires d’animaux de compagnie sont en demande d’une relation de suivi privilégiée avec leur vétérinaire. Pour cela, l’une des solutions très récentes est d’abord de renforcer les liens entre vétérinaires, avec par exemple un échographe sur Ipad qui permet au vétérinaire de réaliser son examen et, en cas de doute, de le partager en temps réel avec un confrère. L’interprétation à distance d’un électrocardiogramme (ECG) et d’un holter (dispositif portable permettant l'enregistrement en continu de l’ECG) est aussi désormais possible. Au niveau de l’animal (chien contagieux par exemple), le suivi de sa température à distance est permis grâce à une gélule que l’on fait avaler au chien.

La chirurgie n’est pas en reste. La jeune société SKWAZEL est pionnière dans les solutions personnalisées de suivi post-opératoire (disponible fin 2016) et dans la surveillance à distance des fonctions vitales lors du retour à domicile de l’animal, ce qui n’est absolument pas fait aujourd’hui.

Quant aux objets connectés dit "grand public" (colliers et GPS, trackers d’activité connectés etc.), leur fiabilité reste encore à prouver, comme bon nombre de solutions d’e-santé. Les propriétaires qui les utilisent ont des attentes spécifiques qui nécessitent l’accompagnement d’un vétérinaire ou de son assistante, notamment lorsque l’animal souffre de maladie chronique.

Mots-clés : E-sante, Telemedecine
Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Mardi 05 Juillet 2016 : 10h16
Mis à jour le Mercredi 06 Juillet 2016 : 09h36
Source : Conférence « Les objets connectés de santé et de bien-être pour les animaux ». Université d’été de la e-santé (5-7 juillet, Castres-Mazamet)
PUB
PUB

Contenus sponsorisés