Douleurs articulaires : la moitié des Français a mal aux articulations !

À l’occasion de la Journée mondiale des rhumatismes (World Arthritis Day) du 12 octobre 2016 et de l’initiative française « Ensemble contre les rhumatismes » (ECR), l’Inserm dévoile les résultats d’un sondage Ifop : 1 Français sur 2 souffre de douleurs articulaires, impactant fortement sur la vie quotidienne.
© Istock

Rhumatisme inflammatoire et arthrose : la moitié des Français endure des douleurs articulaires

  • La quasi-totalité des personnes ayant répondu à ce sondage (93%) a déclaré avoir déjà enduré des douleurs articulaires au moins une fois dans sa vie, voire plusieurs fois pour 80% des Français.
  • Au moment même de l’enquête, une personne sur deux et un jeune (18-24 ans) sur trois souffraient en temps réel de douleurs articulaires.

En France, 4.000 enfants et 600.000 adultes souffrent de rhumatisme inflammatoire ; et près de 10 millions souffrent d’arthrose.

Ces douleurs ont de sérieuses conséquences dans la vie quotidienne : 65% des personnes interrogées déclarent des troubles du sommeil, des difficultés dans leur vie familiale (24%), des problèmes de couple (21%), 56 % ont limité leurs loisirs, 30 % ont diminué ou arrêté temporairement leur activité professionnelle. Et du fait de la sédentarité que le mal aux articulations entraine, le taux de mortalité est augmenté de 50% lorsque la marche est limitée.

Prévenir les douleurs articulaires

La recherche progresse pour améliorer et trouver de nouveaux traitements contre les rhumatismes, mais il existe également des mesures de prévention pour éloigner les douleurs articulaires, à commencer par la pratique régulière d’une activité physique adaptée, idéalement encadrée par des entraineurs sportifs formés (échauffements ciblés, renforcement musculaire pour stabilisation des articulations, interruption sportive adaptée en cas de traumatisme, etc.). Adopter une alimentation équilibrée constitue aussi un facteur préventif essentiel pour lutter contre le surpoids, facteur de risque majeur de rhumatismes et les carences en calcium et vitamine D, facteurs de risque d’ostéoporose et donc de fracture. Enfin, « l’arrêt du tabac et une bonne hygiène buccodentaire, deux facteurs de risque démontrés d’initiation et d’aggravation de la poly arthriterhumatoïde. »

Pour en savoir plus : Ensemble contre les rhumatismes

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dossier Inserm, 1 Français sur 2 souffre de douleurs articulaires, 4 octobre 2016,http://presse.inserm.fr/1-francais-sur-2-souffre-de-douleurs-articulaires/25303/.