« Le don d’ovocytes, si on en parlait ? »

En 2010, 188 enfants sont nés en France grâce à un don d’ovocytes : il aurait fallu 700 dons supplémentaires pour répondre aux besoins.Pour mieux faire connaître ce don, l’Agence de la biomédecine organise ce 3 juillet 2012 une journée d’information.
© Istock

Les dons d’ovocytes sont insuffisants par rapport aux besoins

Le don d’ovocytes n’est pas largement développé en France.

En effet, en 2010, 345 femmes ont fait don de leurs ovocytes mais il restait encore plus de 1200 couples en attente à la fin de l’année.

Le don d’ovocytes en pratique

L’Agence de la biomédecine s’adresse donc à toutes les personnes en quête d’informations et particulièrement aux femmes qui s’interrogent sur la possibilité de faire un dond’ovocytes.

Elle rappellera notamment que le don d’ovocytes peut être effectué par les femmes de moins de 37 ans en bonne santé et ayant déjà au moins un enfant et qu’il repose sur les principes suivants :

  • le don d’ovocytes est volontaire, et la donneuse signe un formulaire de consentement ; le consentement de son conjoint est également demandé ;
  • le don est gratuit : la loi interdit toute rémunération en contrepartie du don d’ovocytes ;
  • le don est anonyme : donneurs et receveurs ne peuvent connaître leurs identités respectives. Par ailleurs, la loi française prévoit qu’il n’existe aucun lien entre la donneuse d’ovocytes et l’enfant né du don. Aucune filiation ne pourra être établie entre eux.

Pour en savoir plus sur le don d’ovocytes, consultez le site www.dondovocytes.fr de l'Agence de la biomédecine.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Hopital.fr Communiqué de presse de l'Agence de la biomédecine