Don du sang : un appel urgent pour renflouer les stocks

© Adobe Stock

L'Etablissement français du sang appelle les Français à faire don d'une partie de leur liquide vital. Les réserves de sang sont à un niveau faible. L'arrivée des ponts de mai menace la prise en charge des malades.

Publicité

Pour certains, le don de sang est un besoin vital. Chaque jour, 10 000 dons sont nécessaires pour soigner efficacement des milliers de malades. Mais en ce début de printemps, les réserves sont à un niveau faible. Trop faible, même, pour répondre à la demande constante des hôpitaux.

L'Etablissement français du sang (EFS) appelle donc la population à se rendre dans la collecte la plus proche de manière soutenue. L'institution s'inquiète, en effet, de sa faible marge de manœuvre à l'approche des ponts de mai.

Cette période est traditionnellement associée à une baisse de fréquentation des locaux de l'EFS. La deuxième semaine de mai "risque ainsi d'être une semaine blanche pour la collecte", s'alarme l'institution.

Publicité
Publicité

Pour bien faire, 100 000 poches de sang devraient être en réserve. L'EFS accuse donc un retard de 25 000 poches. Pour combler le vide, il appelle les Français à donner un peu de leur temps et de leur sang pendant 4 semaines.

Un million de malades en dépendent

Mais la mobilisation doit aussi se maintenir dans la durée, car les produits sanguins ne sont viables que 5 jours pour les plaquettes et 42 jours pour les globules rouges. A l'heure actuelle, seuls les dons permettent de répondre aux besoins des malades.

Pour rappel, les produits sanguins permettent de venir en aide à plus d'un million de personnes par an. Ils peuvent être utilisés dans des situations d'urgences – comme une hémorragie lors d'un accouchement, d'une opération ou à cause d'un accident.

Mais des pathologies chroniques nécessitent aussi des transfusions régulières. C'est le cas pour certains cancers, car la chimiothérapie peut détruire certaines cellules de la moelle aussi.

Cela concerne aussi deux maladies rares : la thalassémie – à l'origine d'une anémie – et la drépanocytose – une malformation des globules rouges. Contre ces deux pathologies, les produits sanguins sont tout simplement vitaux. Sans eux, le patient décline rapidement et finit par perdre la vie.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés