Le diesel est cancérigène pour l’homme

© Istock

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) classe désormais les gaz d’échappement des moteurs diesel parmi les substances cancérigènes pour l’homme.

Publicité

Le diesel est désormais classé comme « cancérigène certain »

Les dernières données scientifiques disponibles viennent de conduire à une modification de la liste des substances augmentant de manière certaine le risque de cancer chez l’homme :

les particules fines retrouvées dans les gaz d’échappement des moteurs diesel étaient jusqu’ici considérées comme des « cancérigènes probables », elles sont aujourd’hui officiellement reconnues parmi les « cancérigènes certains ».

Les émanations de diesel triplent le risque de cancer du poumon

Cette modification se fonde sur les résultats d’une étude qui a été conduite sur plus de 12 000 personnes. Ils montrent que les sujets les plus exposés aux émanations des moteurs diesel ont un risque de cancer du poumon trois fois plus important que les sujets les moins exposés.

Publicité
Publicité

Ces travaux ont également mis en évidence une augmentation possible du risque de cancer de la vessie. Toutefois, les données disponibles ne suffisent pas encore pour établir un lien définitif entre l’exposition aux gaz d’échappement des moteurs diesel et un sur-risque de cancer de la vessie.

Selon l’Institut national du cancer, les particules fines de diesel seraient responsables d’environ 1 000 à 1 500 des 39 500 nouveaux cas de cancer du poumon diagnostiqués en France en 2011.

Publié par La Fondation ARC le Vendredi 20 Juillet 2012 : 10h14
Mis à jour le Lundi 23 Juillet 2012 : 09h40
Source : ARC, E.B.
PUB
PUB