Diabète de type 2 : les jus de fruits sur la sellette ?

Malgré leur richesse en vitamines et en antioxydants, les jus de fruits doivent être consommés avec modération. Non seulement ils ne sont pas équivalents aux fruits entiers, mais ils procurent autant d'énergie que les sodas. Et ces calories liquides excédentaires peuvent provoquer des dégâts collatéraux.

De plus en plus de fruits dans nos verres

Ces dernières années, le secteur des boissons sucrées a connu une véritable explosion des saveurs. Les jus de fruits n'ont pas échappé au phénomène et la palette de choix est très large, que ce soit au rayon frais (jus frais, smoothie, etc.) ou traditionnel.

Cette richesse a logiquement provoqué une progression de la consommation de ce type de boissons, en Europe et surtout, aux Etats-Unis, où les portions sont plus que généreuses.

Cette évolution du paysage des boissons n'est pas sans conséquence pour la santé (elle se fait au détriment de l'eau).

Fruits, légumes et jus de fruits

Ces chercheurs se sont intéressés à l'association entre la consommation de fruits, de légumes, et de jus de fruits, sur le développement du diabète de type 2. Ils ont pour cela analysé les données d'une cohorte de femmes d'âge moyen (38 à 63 ans) qui ont été suivies durant 18 années.

Au début de l'étude, en 1984, ces femmes étaient exemptes de maladies cardiovasculaires, de cancers et de diabète. Leur consommation alimentaire était évaluée tous les 4 ans à l'aide d'un questionnaire alimentaire spécifique.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Diabete, Jus de fruit
Source : Bazzano LA, Li TY, Joshipura KJ, Hu FB. Intake of fruit, vegetables, and fruit juices and risk of diabetes in women. Diabetes Care, juillet 2008