Le diabète sucré du chien et du chat

Publié le 13 Septembre 2004 à 2h00 par Anne Pensis, vétérinaire
Vous constatez que votre chat ou votre chien boit et urine plus qu'avant ? Il maigrit malgré un appétit augmenté ? Votre fidèle compagnon souffre peut-être de diabète sucré.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Le diabète sucré peut apparaître chez tous les chiens et les chats, mais on le rencontre plus fréquemment après 7 ans chez le chat et 9 ans chez le chien. Et surtout, il existe des races prédisposées, comme les caniches, labradors, carlins, schnauzers nains, et huskys.

Qu'est-ce que le diabète ?

Produite par le pancréas, l'insuline est une hormone indispensable à l'utilisation du glucose par l'organisme. En effet, le glucose a besoin d'insuline pour entrer dans les cellules et fournir de l'énergie à l'animal. Lorsque le pancréas ne remplit plus son rôle de producteur d'insuline, le glucose s'accumule dans le sang et y devient anormalement abondant. Par ailleurs, chez certains chats obèses, le diabète sucré n'est pas provoqué par un manque d'insuline, mais par une diminution de la sensibilité de l'organisme à l'insuline. Il convient alors de traiter l'obésité pour espérer voir disparaître les symptômes.

Les symptômes

Parmi les symptômes qui doivent vous mettre la puce à l'oreille, on trouve le fait que votre animal boive beaucoup et urine plus. En effet, normalement, le rein joue un rôle de filtre d'épuration du sang. Il évacue les déchets et retient les éléments utiles pour l'organisme, tel que le glucose. Mais lorsque ce dernier s'accumule anormalement dans le sang, le rein ne parvient plus à le retenir et le laisse fuir dans l'urine. Malheureusement, le glucose a la propriété d'attirer de l'eau dans sa fuite. Pour compenser cette perte d'eau inhabituelle, l'animal doit boire plus. Ce cercle vicieux peut induire des « oublis » de votre animal dans la maison. Autre signe vous avertissant d'un risque de diabète : un amaigrissement malgré un grand appétit. La sensation de faim est stoppée quand le glucose entre dans les cellules d'une partie du cerveau appelée hypotalamus. Mais la clé pour entrer dans ces cellules, c'est l'insuline ! Chez votre animal diabétique, le glucose ne sait donc plus entrer dans l'hypotalamus, et ne remplit plus son rôle de signal de satiété. Votre chien ou votre chat aura donc toujours l'impression d'avoir faim, et va manger plus que d'habitude.Comme l'organisme ne parvient plus à utiliser le glucose correctement, il va chercher une autre source d'énergie : les graisses et les protéines. Le fait d'entamer ces réserves va provoquer un amaigrissement, et cela malgré l'appétit plus élevé de votre ami!

Une maladie qui ne se guérit pas

Le diabète ne se guérit pas. S'il est transitoire chez certains chats et peut disparaître après un traitement précoce, il sera néanmoins souvent nécessaire de donner à votre ami l'insuline qu'il ne possède plus pour le reste de sa vie. Mais attention ! Ce traitement n'est efficace et sans danger qu'à certaines conditions : donner quotidiennement et à heures fixes deux repas d'un régime spécial pour animal diabétique, et injecter l'insuline sous la peau de l'animal lors du premier repas. Les friandises entre les repas sont interdites. Ce schéma peut être sensiblement modifié en fonction du type d'insuline utilisé. Il est utile de contrôler le bon fonctionnement du traitement grâce à l'usage de bandelettes spéciales qui détectent la présence de glucose dans l'urine. En outre, la stérilisation fait partie intégrante du traitement chez la chienne. En effet, certaines hormones produites lors du cycle empêchent la bonne stabilisation de la glycémie. Sachez enfin que les complications d'un diabète mal traité sont graves. Outre la mort, votre ami peut être atteint d'une cataracte irréversible, et votre chat peut souffrir d'une atteinte nerveuse au niveau des pattes postérieures.