Les détecteurs aéroportuaires sont-ils dangereux pour les défibrillateurs ?

Bonne nouvelle, les portails de détection des métaux présents dans toutes les douanes aéroportuaires seraient finalement sans danger pour les patients porteurs de défibrillateur cardiaque implantable.
Publicité

Dans les aéroports, il est conseillé, même si parfois aucune affiche ne vous y invite, de toujours présenter votre carte de porteur de défibrillateur aux contrôles de police et aux agents de sécurité, afin d'éviter le passage dans les portiques magnétiques détecteurs de métaux. Ceux-ci ne manqueraient pas de sonner, et on dit, qu'ils pourraient, au même titre que les détecteurs manuels, dérégler la programmation de votre appareil. En règle générale, il est recommandé d'éviter toutes les interférences électromagnétiques.

Publicité
Publicité

Mais finalement, cette formalité ne pourrait être que pure mesure de précaution, comme le démontrent les résultats de cette étude allemande réalisée à partir de 348 patients, dont des porteurs de pacemaker. Ces sujets avaient pour mission de passer sous le portique d'un appareil identique à ceux utilisés en Europe et dans la moitié des aéroports américains. Certains sujets ont même dû rester sous le détecteur durant 20 secondes en tournant sur eux-mêmes.

Au final, aucune anomalie, ni incident n'a été noté : pas de sursensibilité, ni de déprogrammation des pacemakers. Alors, va-t-on retirer les panneaux indiquant « Si vous êtes porteurs d'un dispositif cardiaque, demandez une fouille manuelle » ? Par mesure de précaution, rien n'est moins sûr et les fabricants ne prendront certainement pas ce risque. Prudence oblige, demandez une fouille manuelle.

 
Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 25 Juin 2003 : 02h00
Source : Kolb C. et coll., J. Am. Coll. Cardiol., 41 (11) : 2054-2059, 2003.