Détecter le bon restaurant

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 17 Juillet 2012 : 11h00
Mis à jour le Mardi 07 Août 2012 : 09h22
© Istock
PUB

Vous vous arrêtez dans une ville ou un village inconnu, vous avez faim, vous n'avez pas de guide gastronomique, pas de réseau WiFi pour en consulter un sur votre smartphone, comment détecter un bon (ou un mauvais) restaurant et ne pas vous retrouver avec une addition d'enfer?

Regardez avant tout la carte et/ou le menu affiché obligatoirement à l'extérieur ?

S'il n'y en a pas, continuez votre chemin.

Sinon, vous aurez ainsi tout de suite une idée des prix et vous pourrez éventuellement faire un premier choix.

PUB
PUB

Si la carte est interminable, proposant des séries d'entrées, de viandes et de poissons, de pâtes, de desserts etc., il y a toutes les chances pour que ce soit des plats industriels. Aucun restaurateur ne peux stocker la marchandise nécessaire à leur préparation. Une carte courte : entrées, plats, desserts, 3 ou 4 de chaque, c'est un signe tout à fait positif de fraîcheur et de cuisine maison.

Regardez les clients qui sont attablés ?

Des Japonais dans un restaurant japonais, des chinois dans un chinois, c'est toujours un bon signe. Des "locaux" : personnes âgées, ouvriers, des personnes qui n'ont pas l'air de touristes (pas de sacs à dos posés par terre, pas d'appareil photo), ça l'est aussi. Personne ou une, deux tables seulement occupées, ça n'est pas bon signe.

Allez au petit coin dès votre arrivée

Avant d'avoir commandé. S'ils sont sales, repartez sans hésiter, c'est que le reste de l'hygiène est à l'avenant.

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 17 Juillet 2012 : 11h00
Mis à jour le Mardi 07 Août 2012 : 09h22
PUB
PUB

Contenus sponsorisés