Desmodium : quel espoir quand le foie est abîmé par l'alcool ?

Publié le 02 Juillet 2018 par La Rédaction E-Santé
Le foie est le premier organe touché par la consommation d’alcool. En effet, 90 % de l’alcool absorbé est filtré par le foie. Or l’alcool contient des substances toxiques qui vont abîmer le foie. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de guérir son foie et d’apaiser les douleurs au foie dues à l’alcool. La solution ? Le desmodium.
PUB
© Istock

Le desmodium, une plante au secours du foie

PUB

Le foie est un organe essentiel du corps humain. En effet, c’est le foie qui a en charge l’assimilation des sucres, graisses et protéines, la synthèse des protéines, mais aussi la détoxification de notre organisme. Or, quand on a mal au foie, que celui-ci est abîmé par la consommation d’alcool, il est possible de le guérir grâce au desmodium. Le desmodium est une plante originaire d’Afrique de l’Ouest à l’aspect proche d’un trèfle, dont on utilise les tiges et les feuilles en phytothérapie. Ses propriétés thérapeutiques ? Il renforce les cellules du foie face aux agressions subies par l’alcool, le tabac, une mauvaise alimentation, certains traitements (chimiothérapie notamment) ou médicaments.

PUB

Guérir son foie avec le desmodium

Le desmodium peut être une solution, en usage interne, aux douleurs de foie engendrées par l’alcool. En cas de douleurs hépatiques, la dose quotidienne préconisée est de l’ordre de 8 g de desmodium par jour. Ce traitement est à suivre sur une semaine au moins et peut être prolongé sur plusieurs semaines, tant que le foie n’est pas complètement guéri, c’est-à-dire tant que le taux de transaminases n’est pas redevenu normal. Il peut être consommé sous la forme d’infusion : faire infuser 10 g de desmodium dans 1 litre d’eau bouillante pendant 15 minutes ou en solution buvable (2 à 4 cuillères à café par jour dans un verre d’eau).

La rédaction vous recommande sur Amazon :