Déjections canines : gardez votre ville propre !

Afin de préserver la propreté de la ville et la santé de ses habitants, chaque citoyen possédant un chien se doit de lui apprendre la propreté et de respecter les mesures d'hygiènes appliquées dans la région où il séjourne !
PUB

Crottes de chiens : un fléau urbain!

Avec un nombre sans cesse grandissant de chiens vivant dans les foyers européens, il n'est pas étonnant de voir proportionnellement croître la quantité de leurs déjections. En effet, chaque année, nos canidés domestiques sèment plusieurs milliers de tonnes d'excréments lors de leurs promenades quotidiennes ! Ces crottes de chiens constituent une véritable nuisance dans les villes et ce à plusieurs égards. En effet, outre la diminution de la propreté de la ville et des chaussures des passants, ces déjections qui jonchent trop souvent les trottoirs sont aussi fréquemment responsables de glissades et de chutes occasionnant des blessures. De plus, si le chien n'est pas correctement vermifugé, ses matières fécales peuvent contenir des parasites transmissibles à l'être humain et néfastes pour sa santé ! Enfin, la gestion du ramassage de ces crottes et les tentatives de surveillance et de réprimandes pour les couples maîtres-chiens malpropres sont onéreuses et occasionnent de nombreux frais pour les communes.

PUB
PUB

Chien propre...

Pour tenter d'enrayer ce fléau fécal, il convient notamment d'inculquer des notions de propreté aux chiens dès leur plus jeune âge. Pour ce faire, le chiot doit être sorti très fréquemment dès l'âge de 2 mois, en évitant les contacts rapprochés avec les autres chiens et leurs déjections tant qu'il n'a pas reçu tous les vaccins nécessaires. Environ 8 fois par jour et surtout après une petite sieste ou un repas, emmenez votre chiot le long du trottoir, sur un caniveau, afin qu'il puisse se soulager. Il apprendra plus facilement à déféquer à cet endroit si vous le ramenez sur le site de sa précédente élimination : les odeurs résiduelles l'inciteront en effet à se soulager sur le même lieu. Si votre ami ne défèque pas directement, patientez un petit moment le temps d'une promenade. Lorsqu'il a fini de faire ses besoins, des caresses et félicitations renforceront son apprentissage.

Publié le 18 Juin 2007
Auteurs : Anne Pensis, vétérinaire