Défenestration : appel à la vigilance des parents

Avec l’arrivée des beaux jours, les fenêtres s’ouvrent et les risques de chute augmentent.

Les autorités sanitaires s’appuient sur les chiffres 2013 pour alerter les parents : 4 défenestrations d’enfant sur 5 surviennent en présence d’un adulte.

PUB

Défenestration : détails des circonstances pour une meilleure prévention

Selon l’enquête « Défenestrations 2013 » de l’Institut de veille sanitaire (InVS) réalisée en collaboration avec l’hôpital Necker Enfants malades (du15 mars au 15 octobre 2013 dans trois régions françaises : Ile-de-France, PACA et Nord-Pas-de-Calais), 76 défenestrations d’enfants de moins de 15 ans sont survenues, ayant causé 9 décès et entraîné des séquelles dans 8 cas.

PUB
PUB
  • Ces chutes accidentelles concernaient majoritairement des enfants de moins de 6 ans (62% des cas).
  • Le plus souvent des garçons (70%).
  • Une chute sur deux a eu lieu alors que l’ouverture disposait d’une protection.
  • Dans la moitié des cas, un meuble se trouvait placé sous la fenêtre.
  • Enfin, un adulte était présent au moment de la chute quatre fois sur cinq.

Comment prévenir les chutes accidentelles d’enfants par la fenêtre ?

  • Ne jamais laisser un enfant seul quand une fenêtre est ouverte, ni même sous la responsabilité d’un autre enfant ou adolescent.
  • Verrous, poignées verrouillables, entrebâilleurs, bloc-portes, barrières qui font office de garde-corps ne suffisent pas et ne remplacent pas la vigilance d’un adulte.
  • Ne jamais laisser des meubles ou objets sous une fenêtre : les enfants peuvent s’en servir pour accéder à leur ouverture.

Pour consulter le guide prévention des accidents domestiques de l’INPES : http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/978.pdf.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 11 Avril 2014 : 20h19
Mis à jour le Lundi 14 Avril 2014 : 08h27
Source : Communiqué de presse de l’Inpes, 7 avril 2014.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés