Le curcuma, une épice pas comme les autres

Petit mais costaud, le curcuma! Derrière cette poudre jaune se cache une molécule dotée de nombreuses vertus.

Sommaire

Au coeur des membranes cellulaires

Je suis une épice jaune dont les indiens raffolent et dotée de vertus anti-cancer et anti-Alzheimer… Qui suis-je? Le curcuma, pardi ! Pour être tout à fait exact, il s'agit de la curcumine, pigment principal du curcuma. Selon les experts, cette molécule doit ses vertus à ses propriétés antioxydantes et à sa capacité à s'insérer dans les membranes des cellules, la rendant ainsi plus stable et plus ordonnée. Résultat : des mécanismes cellulaires tels que la phagocytose (processus qui détruit les microbes) sont plus efficaces.

Limiter la croissance des tumeurs

Examinée de très près depuis la découverte de la faible incidence de certains cancers en Inde, la curcumine semble avoir un effet bénéfique sur les cancers du sein, de la prostate, du côlon et sur le mélanome. Des études publiées dans le Journal of the National Cancer Institute indiquent qu'elle permet de réduire la croissance des tumeurs et des vaisseaux sanguins irriguant celles-ci.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Journal of the American Chemical Society, avril 2009 Journal of Vitamin Nutritional Research (1991,61:364-69).